Go home Marvel & retailers, you are drunk!

L’édition 2017 de la NYCC n’est pas parfaite pour Marvel. Certes les panels avec les acteurs de Runaways et Agents of SHIELD se passent bien. Les auteurs sont toujours plébiscités par les fans. Mais il y a des annonces de partenariat qui ne passent pas, et des propos pas très ouvert d’esprit qui ont été entendus.

  • Marvel & Northrop Grumman

Pendant la NYCC Marvel a été très fier d’annoncer son partenariat avec Northrop Grumman. Vous êtes certainement comme moi et vous ne savez pas de quoi il s’agit. Northrop Grumman est une entreprise de défense militaire. Ils fabriquent des armes pour les vendre à l’armée, un peu comme Tony Stark avant d’être Iron Man. Pour grossir le trait il s’agit d’une entreprise qui se fait de l’argent avec la mort d’autres personnes.
Et voila que Marvel, certainement sous la brillante impulsion de Ike Perlmutter, s’associe avec cette entreprise, pour produire un comics one-shot. Le tout devait être annoncé lors d’un panel dédié. grâce à l’indignation virulente des fan, le panel a été annulé 13 heures après son teasing. Marvel a tenté de rectifié le tir en disant que l’association avait été mal comprise. Car elle ne portait pas sur le business des armes mais sur sur la technologie aérospatiale et l’exploration de manière positive.

Joe Quesada, responsable créatif de Marvel, a été interrogé lors de son panel. Il a tout simplement répondu qu’il découvrait cela en même temps que le reste du public.
Mais bon une équipe créative a été mise sur el projet et le numéro #1 allait être distribué pendant la NYCC.

Toute cette histoire est très limite après la fusillade de Las Vegas et la suspension de la communication de sortie pour la série TV Punisher.

  • Les vendeurs de comics

L’autre moment génant vient du panel privé, qu’a eu Marvel Comics, représenté par Tom Brevoort et Nick Lowe, avec les propriétaire des comics shops. Depuis toujours Marvel Comics se veut le plus proche possible de notre réalité. D’être le reflet de l’évolution de notre société, et faire avancer les choses pour plus d’égalité, plus de diversité et moins de xénophobie. Depuis toujours Marvel fait cela. Bonjour les X-Men. Mais voila en 2017 il y a toujours des lecteurs de comics, des vendeurs de comics, qui ne comprennent pas ces messages. Lors du panel des vendeurs ont eu des propos impensables à l’encontre de la diversité récente des séries. Ils refusent de voir Thor être un femme. Ils trouvent que Iceman gay est une aberration et le voir embrasser d’autres garçons est dégouttant. Pourtant ce n’est pas nouveau que les personnages Marvel change d’identité. Mais là voyez-vous ça fait beaucoup en même temps pour ces pauvres petits vendeurs. Captain America un noir, Ms Marvel une pakistanaise musulmane, Thor une femme, Captain Marvel habillée intégralement, X-23 qui est Wolverine.

Sauf que ces c*nnards arriérés ont un impact sur les ventes de comics. C’est pour ça que beaucoup de série ne durent pas longtemps et que Marvel Comics a du lancer Generations et Legacy pour faire revenir d’anciennes versions des héros. Pour vous expliquer tout cela je vais tout sipplement reprendre le thread de Adinaieros à ce sujet.

Aux US, la quasi totalité des ventes de singles passe par les comic shops. Les proprios de ces librairies spécialisées commandent ce qu’ils pensent qu’ils vont vendre d’un épisode environ 3 mois avant sa sortie réelle. Ils le font sur la base du héros, des auteurs & du résumé. Une fois qu’ils ont commandés, Marvel leur vend cette quantité peu importe que les libraires les vendront réellement ou pas. Et du coup le problème c’est que ces comic shops sont peu nombreux et tenus par grosso modo un seul type de librairie : celui des Simpsons. Un mec blanc hétéro ayant au moins 40 ans et ayant découvert les comics il y a du coup plus de 30 ans. Du coup, qu’est ce qu’il se passe quand Marvel propose des séries avec des persos qui sortent de la « norme » ? Du rejet. Ça peut être 1 rejet direct (certains libraires vont refuser de commander certaines séries), indirect (ils vont sous commander) ou insidieux (le libraire dénigrant la série auprès de ses clients). J’exagère ? Retournez lire l’article et les mots employés dans mon 1er tweet. C’est un systême vicieux qui est problématique pour un nombre de raisons qui touche toute l’industrie des comics des lecteurs à l’éditeur.

 

Le vendeur de comics dans les Simpsons c’est lui.

Il existe aussi en France. J’ai déjà été confronté à ce brillant représentant de l’espèce humaine. De manière simple, quand je rentre dans un nouveau comics shop, il faut moins d’une minute pour qu’un vendeur vienne me voir pour savoir si j’ai besoin d’aide. Une fille qui regarde des rayons de comics, c’est pas normal. Une fois que j’ai fait mon choix on me demande si c’est pour un cadeau.

Mais tout ça c’est rien face au pire cas que j’ai eu.
Je cherchais un kiosque que j’avais loupé. Mon dealer habituel ne l’avait plus j’ai du allez voir ailleurs. Je rentre chez un autre vendeur. Je fouille dans les bacs. Je ne trouve rien. Je décide de demander quand même au vendeur, qui était en pleine discussion avec un client/pote. Comme je suis bien élevée, je ne m’impose pas et j’attends que le vendeur se tourne vers moi. J’ai du attendre 5 minutes. Je pose ma question. Le vendeur me dit qu’il ne l’a pas. Et il en profite pour me préciser, avec son ton ‘je vais t’apprendre la vie’ que ça sort tous les mois les kiosques, donc chaque mois il y a un nouveau. J’étais tellement choquée que je suis partie et je n’y ai plus jamais mis les pieds. Maintenant j’ai moins de soucis car j’ai appris de ces situations. Quand je rentre dans un nouveau comics shop je sais à l’avance ce que je veux. je n’y vais pas pour regarder les rayons et voir si une nouveauté peut me plaire. Je fais ça à la Fnac ou chez mon dealer qui m’a vu beaucoup trop de fois traîner dans ses rayons. Et aussi je porte des t-shirt comics. Pas toujours mais je peux être certaine que quand j’en porte on me fait une remarque, puisqu’ils sont presque tous homemade. Celui qui a le plus de « succès c’est le dessin d’Annie Wu pour le générique d’un épisode de la série Limitless.

J’ai tellement hâte que tous ces fans de comics de l’âge de pierre ne soit plus les uniques vendeurs de comics. On lira des trucs de plus en plus chouette.

Source / source

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

2 réponses

  1. Emmanuel dit :

    Juste hallucinant ce que tu exposes ici. Je ne m’imaginais pas que l’univers des comics Shop pouvait être aussi stupide! Bon après, le machisme, la misogynie, les mecs qui restent coincés à l’âge de pierre, tous cela n’a rien de très surprenant, mais quand même!!!

    Perso, j’achète mes comics dans une librairie spécialisée BD, et c’est une jeune fille qui la tient!

    En tout cas, je suis bien comptant d’être arrivé sur ce site et que tu m’ai autant aidé. Je ne sais pas si tu te rappelles de moi, je débute dans les comics depuis 2 mois environ, et tu m’as bien aidé pour débuter les comics avec mes 3000 questions sur les gardiens de la galaxie, Thor…

    Grâce à toi, la fille méprisée et considérée comme ignare dans les comics shop que tu as fréquenté, j’ai parfait ma culture des comics, acquis nombre de comics, les thor god of thunder, les all new migthy thor, (et j’adore cette thor féminime), loki for asgard, gardiens de la galaxie, Nova… et je t’en remercie! :) Et j’attends beaucoup de Captain Marvel, en espérant l’arrivé de très bon comics avec elle. Et j’attends Civil War 2.

    En tout cas, merci pour tout!!!!!! ;)

  2. Paula dit :

    Hey, bien sur que je me souviens de toi et de tes questions. c’est cool de te revoir par ici :)
    Je trouve ça génial que tu trouves ton bonheur chez Marvel, que tu aies une librairie tenue par une femme, passe-lui le bonjour de ma part !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *