Guardians of the Galaxy #12, review

Quatrième partie de The Trial of Jean Grey.
Rappel des faits : Un escadron Shi’ar pas vraiment amical vient kidnapper Jean Grey devant des All-New X-Men impuissants et complètement désarçonnés.
Pendant ce temps, les Guardians of the Galaxy interceptent une communication annonçant le plan de Gladiator et décident de se rendre sur place pour venir en aide aux jeunes mutants.
Les Guardians emportent les X-Men sur leur vaisseau afin de leur libérer la jeune mutante. Cette dernière est préparée pour ce qui s’annonce comme le procès de l’Histoire et informée de l’étendue de ses actions passées/futures en tant qu’hôte du Phoenix.
Mais pas de soucis, un nouveau groupe de hors-la-loi arrive à la rescousse, les Starjammers.

Guardians-of-the-Galaxy-12-Cov

La critique ★★☆☆☆

Si pour des deux premiers numéros j’étais compréhensive sur le rythme utilisé par Bendis pour mettre en place son Trial, maintenant on ne peut plus se permettre d’être subtil et de ne toujours pas rentrer dans le vif du sujet.
A chaque nouveau chapitre l’intérêt pour ce crossover décroit et nous sommes déçues.
Le scénario semble être une succession de moments d’émotions mais sans réel lien les uns avec les autres.
L’ajout des Starjammers au casting, n’apporte rien à l’intrigue. Ils sont une digression supplémentaire à une histoire qui n’en avait pas besoin, en tout cas pas dans la quatrième partie d’un jugement qui n’a pas encore commencé.

guardians-of-the-galaxy-12-critique-1

A cela il faut ajouter, les intentions de J’son ne sont toujours pas claires et seront certainement une question qui va courir sur plusieurs numéros de la série Guardians of the Galaxy après le crossover. Mais nous ne sommes pas là pour voir une nouvelle intrigue se mettre en place mais bien pour voir les Shi’ar tenter de condamner Jean Grey pour des actions qu’elle n’a pas encore commis et voir ses amis et alliés lui venir en secours.

guardians-of-the-galaxy-12-critique-2

En parlant de Shi’ar, les caractères de Gladiator et Oracle sont grossièrement présentés. Le premier est le méchant borné qui ne changera pour rien au monde d’avis et qui est prêt à tout pour réaliser son plan de condamner la jeune terrienne. Oracle est la « voix de la sagesse » qui doute que les intentions soient vraiment bonnes et justifiées mais ne se mouille pas trop.

guardians-of-the-galaxy-12-critique-3

Que Bendis se rassure, si son histoire n’emballe plus vraiment, il est largement sauvé par le travail de ses acolytes dessinateurs, à savoir Sara Pichelli et Stuart Immonen.
La dessinatrice semble prendre beaucoup de plaisir dans ses compositions de groupe. Sa version du crash aérien de la famille Summers et de doute beauté.
La texture donnée par Justin Ponsor aux visages est épatante et permet vraiment de donner un « âge » aux personnages. Petit bémol pour Scott Summers qui est un peut-être trop juvénile.

Si ce crossover The Trial of Jean Grey semblait être une bonne idée de réunir les Guardians of the Galaxy et les All-New X-Men, Bendis a rapidement tué le projet à peine éclot. Heureusement pour lui, et pour nous, les images sont belles.

Plus d’info
Scénario : Brian Michael Bendis
Dessins : Sara Pichelli & Stuart Immonen
Encrage : Sara Pichelli & Wade Von Grawbadger
Couleurs : Justin Ponsor
Cover : Sara Pichelli
$ 3.99

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.