[Review] Black Widow #1

Black Widow revient avec un nouvelle série solo. Et elle revient avec Mark Waid et Chris Samnee qui vont s’occuper de son sort et la replonger dans son passé.

La review ★★★★☆

Natasha a volé quelque chose à bord de l’héliporter du SHIELD. Hill veut l’arrêter à tout prix. Natasha saute par la fenêtre sans parachute, jet pack, ou quoi que ce soit qui l’empêche de s’écraser comme une crêpe en plein ville. Mais elle est pleine de ressource et s’adapte à son environnement. L’organisation Platch Liev veut proposer un deal à Natasha que malheureusement elle ne peut pas refuser. Direction la Red Room. Direction le passé de Black Widow. Celui où la jeune Natasha apprenait à être une tueuse hors-paire. Une tueuse un peu rebelle, une tueuse qui a tout apprit sur le terrain.

Natasha est bine heureuse de savoir la Red Room dissoute depuis longtemps, mais elle va déchanter quand une vieille connaissance refait surface et tente de faire renaitre le programme de ses cendres.

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple. Waid et Samnee nous embarquent dans une  série lancée à pleine vitesse. Voiture volante, moto, explosion, sang, tout y passe sans avoir le temps de respirer. Le découpage apporte énormément de rythme à la lecture. En réalité cet exercice n’est pas simple et donné à tout le monde mais Chris Samnee gère comme un chef. Comme toujours.

J’avoue je fais la fine bouche ici. Ce début de série Black Widow est sublime. Waid et Samnee arrivent à faire des numéros intenses, remplie d’action, avec 3 mots, et ils ne sont pas dit pas par Natasha. ce n’est pas compliqué. C’est accessible pour les nouveaux lecteurs et une nouveauté pour les plus anciens. Je signerais que pour des séries écrites par Mark Waid et mises en dessins par Samnee, je ne m’en lasserai jamais. Mais alors pourquoi pas la note maximale ? Parce que je fais la fine bouche. Une fois de plus Black Widow voit son passé ressurgir de dossier pourtant bien cachés. Elle doit de nouveau faire faire à la Red Room. J’ai eu l’impression de relire The Name of the Rose par Marjorie Liu.

je trouve ça un peu dommage de limiter Black Widow, à son passé dans la Red Room. Qu’elle est une espionne qu’il ne faut pas lui faire confiance, jamais, même si on a un Avengers comme Iron Man. C’est comme avec Elektra, vous pouvez être sur qu’à un moment ou un autre The Hand va venir pour tenter de la tuer, et qu’il y aura un flashback de sa mort par Bullseye. Un peu d’innovation ça ne fera de mal à personne. Mais bon, c’est Waid et Samnee, je leur excuse à peut près tout.

Black Widow #1

Le lion blessé
Scénario : Mark Waid
Dessins : Chris Samnee
Couleurs : Chris Samnee
Lettrage : Ram
Cover : Chris Samnee
14,95€

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Berty dit :

    Un pur régal. Le premier épisode, presque sans dialogue est grandiose grâce à la science du découpage de Samnee. Effectivement, on peut attendre un tout petit peu d’originalité pour la suite. Et une fin qui tombe un peu moins rapidement. Mais franchement, ça donne envie de voir la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *