Review Express Special ‘Gwenpool’

Il y a parfois des personnages qui ne payent pas trop de mine sur le papier. Qui ont un côté, pour qui rien n’est sérieux, tout est une blague. C’est le cas de Gwenpool. J’avais plus ou moins volontairement décidé de faire l’impasse, puis je me suis dit pourquoi pas. Conclusion, j’ai été bien bête de ne pas lire ça plus tôt.

La review ★★★★★

Comment un pur hasard a pu donner naissance à un personnage ? Tout part d’une variant cover de Chris Bacalo qui doit faire fusionner Gwen Stacy avec Deadpool, pendant Secret Wars. Cette variant cover s’inscrit dans la série présente ici. Elles sont toutes très bien dans leur genre. On a eu la même chose avec Mary Jane Wason (voir). Rien de bien palpitant, sauf que les lecteurs ont adoré l’interprétation de Bachalo. Et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire Marvel Comics décide de donner vie à Gwenpool avec une série solo. La série est toujours en cours ! Pas mal pour une série qui présente un personnage féminin sorti de nulle part, qui porte du rose, alors qu’on est dans une époque où il semblerait que la mixité et la diversité ne plait plus, quelle ne fait pas vendre, que les femmes ne devraient pas être dans l’industrie du comics et que les bon vieux ‘vrais’ lecteurs de toujours veulent revoir leurs héros de toujours, parce que depuis des années Marvel Comics fait de la merde. Pardon, j’ai dit ça à haute voix ? Oh zut !

La première que j’ai vraiment entendu parler de Gwenpool c’est par Adinaieros. Il était en train de lui un numéro et il a gentillement répondu à ma question : C’est quoi Gweenpool ? Il a répondu avec le même entrain qu’il a pour parler de Squirrel Girl donc je me suis dit que c’était pas trop pour moi. En plus avec un ton à la Deadpool. C’est surement bien mais… j’ai toujours peur du pire.

Puis il y a eu cette histoire de MakeMineMilksake, j’ai découvert Heather Antos. Elle est très très drôle sur Twitter, j’adore ses cheveux bonds/rose. Oui j’ai une passion pour le PinkHairDontCare, oui il se peut qu’un jour je vous montre ce que ça fait sur moi en version ultra temporaire. Bref, je n’avais pas plus envie de lire Gwenpool mais j’étais peut-être un peu intriguée. Puis je me suis rendue chez mon dealer de comics, pour récupérer mes kiosques de août, qui j’ai toujours pas commencés, et il avait dans les bacs les deux All-New Deadpool HS consacrés à Gwenpool. Ne me demandez pas pourquoi mais je me suis dit pourquoi pas et j’ai lu ça en priorité. Mes amis, je n’ai pas été déçue !

Vous faites quoi si vous vous retrouvez dans l’univers des comics, que vous connaissez tous les secrets de tout le monde, que vous ne pouvez pas mourir ? Laissez tomber vous êtes trop lents pour vous décider. Gwen Poole, oui c’est son vrai nom, et alors ?, a déjà enfilé un costume ridicule qui l’oblige à ses raser les jambes régulièrement, pris un gros flingue et l’utilise contre….un peu tout le monde. Non elle n’est pas une méchante, elle est techniquement dans le camp de gentils, mais pourquoi se prendre la tête à être mère la morale quand c’est un peu plus drôle de faire exploser des gens, les trouer comme des passoires ou les jeter dans un feu ? Après tout c’est des personnages de comics donc et-elle vraiment une meurtrière ? Non on n’est pas dans une série philosophique, donc ne vous prenez pas la tête. On est là pour s’amuser, se détendre et lire des histoires improbables avec des personnages de secondes zones, MODOK, Howard The Duck, Batroc (je ne connaissais pas « sa » création, uniquement sa version MCU, le décalage est hilarant. Qui pratique encore la savate ?!

Je ne sais pas quelles lignes directrices Christopher Hastings a reçues, mais je pense qu’il y avait les mots : fun, déluré, improbable, 6546897654° degrés d’humour, et qui pique comme un bonbon acidulé. Si tout ça était dans son brief, il a rempli sa mission. Sincèrement je ne pensais pas que j’allais autant m’amuser avec cette lecture. Je crois que ce que j’aime le plus c’est la plussoyance de Gwen à foncer tête baissée, son enthousiasme communicatif, sa manière de déstabiliser Thor, sa chambre encore plus geek que celle de Kamala Khan.

Si vous voulez une série, détente, parfaite pour l’été, vous l’avez trouvé. Elle passe très bien avec un milkshake au bord de la piscine, ou dans un parc, ou à votre pause déjeuner au travail.

Ps : la suite sort très bientôt chez Panini Comics

All-New Deadpool HS #2

C’est l’histoire d’une poole et d’un canard
Scénario : Christopher Hastings
Dessins : Danilo Beyruth & Gurihiru
Couleurs : Tamara Bonvillain & Gurihiru
Cover : Francisco Herrera5.70€

All-New Deadpool HS #3

Quand on veut, on peut
Scénario : Christopher Hastings
Dessins : Gurihiru & Irene Strychalsky
Couleurs : Gurihiru & Rachelle Rosenberg
Cover : Ron Lim5.60€

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d’Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *