[Review] Kirby & Me

Il parait que aujourd’hui c’est l’anniversaire de naissance de Jack Kirby (enfin le 28 août). Cent ans. L’occasion de vous parler de l’ouvrage Kirby & Me, projet de Mickael Géreaume & Alain Delaplace, qui a été possible grâce à une campagne de crossfounding sur Ulule.

La review ★★★★★

Pour les plus anciens lecteurs de comics, ce n’est pas la peine de présenter le King of Comics. Pour ceux qui découvre depuis peu, Jack Kirby c’est l’autre papa des comics, avec Stan Lee. C’est grâce à lui que l’on a Captain America, les X-Men, les Avengers et surtout les Fantastic Four. Avec la sortie prochaine de Thor Ragnarok vous allez beaucoup entendre parler de Jack Kirby car il est l’inspiration de Taika Waititi pour l’explosion de couleurs dans ce film. Bref pour en savoir plus sur lui, voici Wikipedia.

Dans Kirby & Moi, il n’est pas question de lire la biographie du monsieur, ni même d’avoir une galerie de tout son travail chez Marvel Comics, c’est DC Comics et ses créations propres. Il est question de parler de lui indirectement. A travers une liste longue comme trois bras d’artistes qui ont accepté de participer à cet ouvrage. Paul Renaud, Victor Santos, Jeff Lemire, Tébo, et Ann Nocenti, entre autres, se sont prêtés au jeu du témoignage, de l’anecdote et de l’hommage en dessin pour remplir les plus de 300 pages de cet ouvrage.

L’ouvrage est imposant comme peut l’être la carrière de Kirby. Ce n’est pas le genre de lecture que vous prenez pour vos trajets en métro ou comme lecture détente au bord de la piscine. On dit qu’il faut trois esclaves pour porter un omnibus. Ici même trois Dwayne Johnson ne sont pas de trop.

Personnellement je ne suis pas fan de hommage, à part pour Jane Austen, ma seule exception. Je ne comprends pas la tendance des « RIP » qui pullule sur Twitter dès qu’une « célébrité » meurt. Mais dans ce cas j’ai trouvé la démarche intéressante. Car en plus d’être beau, ce projet est bon. La somme récolté à permis de financer le livre et de soutenir l’action de l’association américaine Hero Initiative, qui vient en aide aux artistes en difficulté. Et puis aussi c’était l’occasion d’en apprendre plus sur l’un des pères fondateurs des comics.

Je ne voue pas un culte à Kirby. J’ai vu et lu son travail sur les X-Men, les Fantastic Four, etc. mais je n’ai jamais trouvé que c’était ma came. Et puis un jour avec Basile, on a été à l’expo L’Art des Super-Héros Marvel au musée Art Ludique à Paris. En plus des objets tirés des films il y avait un très grand nombre de planches originales. Parmi toutes ces pépites il y avait des planches de Kirby. La voix de l’audio guide expliquait en quoi Kirby a offert des compositions de page innovantes, un sens du mouvement inédit et que sans le savoir les comics que je lis aujourd’hui lui doivent beaucoup. Alors oui ces explications m’ont permis de mieux comprendre la révolution que c’était pour l’époque, et pourquoi Kirby n’est as qu’un simple « dessinateur » mais qu’il mérite tous les compliments qu’on lui adresse encore aujourd’hui. Cela ne m’empêche pas de toujours le nommer Furby dans ma tête quand je parle de lui. De ne pas trouver immédiatement ses histoires des 60’s splendides. Je vous rassure c’est pareil pour Stan Lee, Steve Ditko ou Gene Colan. Mais il faut rendre à César ce qui appartient à César. Notre univers des comics ne serait peut-être pas aussi beau sans Furby, enfin je veux dire Kirby.

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d’Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *