[Review] Spider-Woman ‘Agent du SWORD’

Quand Spider-Woman revient sur Terre, après avoir été kidnappé par les Skrull lors de Secret Invasion, le retour ne se passe pas très bien. Un gros coup de calgon est à la clé. Mais pas de panique Brian M. Bendis et Alex Maleev sont là pour nous raconter tout ça.

La review ★★★★★

J’ai un soucis. C’est un petit soucis celui-ci. Je déteste aller chez mon dealeur de comics et ne rien acheter. je me sens toujours un peu mal quand j’achète rien, parce que j’ai déjà tous mes kiosques, nouveautés du mois. La solution de facilité serait de ne pas y aller quand je sais que j’ai rien à prendre, mais non, j’y vais quand même tous les weekend. voila comment je me retrouver avec Spider-Woman ‘Agent du SWORD’ entre les mains. Bon et il y a aussi le fait que j’aime bien les histoires autour de Secret Invasion, qu’il s’agit de Spider-Woman, personnage que j’apprends à découvrir, et surtout que c’est pas Bendis et Maleev. Je suis en pleine passion de Bendis + Maleev, avec le run sur Daredevil et ce qu’ils font sur Infamous Iron Man, et ce qu’ils ont fait sur International Iron Man. Vous l’aurez compris tous les astres étaient alignés pour que j’achète ce Spider-Woman ‘Agent du SWORD’.

Quand Jessica Drew revient sur Terre, elle se sent mal. Elle se sent responsable de ce qu’on fait les Skrull et surtout la reine, qui a prit son apparence pendant Secret invasion. Elle ne se fait plus confiance et se demande comment ses amis peuvent lui faire confiance. Alors qu’elle est au 36° dessous, mais pas encore alcoolique comme Jessica Jones, Abigail Brand, alias Madame SWORD, alias Madame je fais encore plus peur que Nick Fury, débarque et lui propose un job, traquer les derniers Skrull sur Terre. Et la première piste la mène à Madripoor. Ile en Asie, où pour survivre il fait être un criminel. C’est le PIRE endroit au monde. C’est l’endroit parfait pour Jessica Drew, qui a l’impression de ne pas mieux valoir que la pire des vermines. Elle va pouvoir exprimer son mal-être, se racheter, et taper sur des gens.

En plus de la traque, Bendis va en profiter pour raconter un peu l’histoire  de Spider-Woman, à travers la voix-off et les conversations d’auto-motivation que Jessica a avec elle-même, et avec l’arrivée de Madame HYDRA. (Est-ce que j’ai imaginé Mallory Jansen pendant que je lisais ? Oui.)

Ce Spider-Woman ‘Agent du SWORD’ n’est pas vraiment héroïque. C’est un exutoire. Spider-Woman ne s’en sort pas grandie à la fin, elle a juste fait face à ses démons et peut reprendre une « vie normale ». Elle peut de nouveau être héroïque si la situation le demande. Brian M. Bendis a parfaitement raconter, la remonté des enfers de son personnage. Oui il y avait un petit arrière-gout de Jessica Jones, mais c’était tout de même très différent. Alex Maleev, s’amuse avec les ombres, les couleurs magnifiques et certaines cases donnent l’impression d’être des photos.

J’ai pris Spider-Woman ‘Agent du SWORD’ ce complétement par hasard, maintenant j’en veux d’autres des heureux hasard de ce genre.

Spider-Woman

Agent du SWORD
Scénario : Brian M. Bendis
Dessins : Alex Maleev
Couleurs : Alex Maleev
Cover : Alex Maleev
16,20€

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *