Mes 20 ans avec Panini Comics – Souvenir #4

Parfois mes souvenirs avec Panini Comics franchisent les frontières. Et je découvre des comics grâce aux cousins espagnols.


C’est complétement par hasard que j’ai croisé le chemin des Runaways. C’était l’été 2004, en Espagne. Je trainais chez le marchand de journaux pour trouver des trucs à lire et mes yeux sont tombés sur cette cover, une ado gothique. Elle m’a tout de suite plu. L’autre avantage c’était le « 1 » présent dessus et ses autres copains posés pas loin. Je pars donc sous le bras avec les premiers numéros de cette série écrite par Brian K. Vaughan et dessinée par Adrian Alphona.

Une bande d’ados, qui se découvrent des pouvoirs, qui se chamaillent, qui luttent contre leurs parents maléfiques. Ça part dans tous les sens. On a envie de faire partie de leur groupe. On est amoureux de Nico. On a de la peine pour Karolina. On déteste Chase. On adore Molly. On ne comprend pas toujours Gertrude. On veut tuer Alex. J’ai quasiment l’intégralité de la première série en espagnol et j’ai cassé mon PEL pour avoir Les Fugitifs #1 « Les joies de la famille ». (Il ne me manque plus qu’à acheter le tome 2 et j’aurais enfin toutes les publications par Panini Comics !) Savoir que les Runaways vont bientôt exister à l’écran grâce à MArvel TV et Hulu me met en joie très très fort.

On les compare souvent avec les Young Avengers mais ne vous faites pas avoir, les deux équipes n’ont rien à voir. Et la similitude « bande d’ados » ne fait pas tout. Les deux équipes sont très cool, les deux équipes ont eu de grands noms pour leur faire vivre des histoires hallucinantes mais les deux équipes ne sont pas interchangeables.

Les autres souvenirs.

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.