Bilan de la Comic Con Paris 2017

Le dernier weekend d’octobre la Grande Halle de la Villette a ré-ouvert ses portes pour la Comic Con Paris. Après une édition 2016 qui m’avait déçue, le programme de 2017 s’annonçait beaucoup plus intéressant, avec enfin une place plus importante à la culture comics. Je me suis rendue sur place, pour voir si ce n’était que de la poudre aux yeux ou vraiment une belle Comic Con.

En version courte je dirais : L’année dernière je n’avais fait qu’un jour et c’était suffisant. Cette année j’ai fait les trois jours et j’en suis ravie.

En version longue je dirais : Je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer !
Exit les trop nombreux stands de Funko Pop, de bonbons et des merdoullous qu’on regrettera d’avoir acheté deux jours plus tard. Place à des beaux stands d’éditeurs, Panini Comics et Glénat comics en tête. Et a des stands qui ont proposées de vraies expériences en lien avec cette fameuse culture populaire, Netflix avec Stranger Things, Canal+, Syfy, Warner DC Comics avec ses statues de la Justice League, ou encore la 501 French Garnisson. Quitte a regretter une chose, on va dire les petits stands de Bliss Comics et Akileos, mais en même temps leur emplacement leur donnait un petit côté familiale. Si vous y êtes c’est que vous savez pourquoi vous y êtes. Sans oublier les absences d’Urban Comics, Delcourt.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette année l’artist alley étaient bien mieux située, plus dans un coin, elle était fournis d’artistes talentueux, bref ils n’étaient plus les invités qu’on avant honte de montrer et l’espace n’était pas désespérément vide.

L’autre preuve que les comics étaient le centre de cette édition est le nombre de panels sur le sujet. Entre :

difficile de ne pas trouver son bonheur !
J’aurais voulu tout faire mais je n’ai pas encore le don d’ubiquité. J’ai vu Brian M. Bendis parler de son rythme de sommeil, des bienfaits du vélo, et à quel point il est mal à  l’aise quand on lui dit qu’il est l’un des architectes majeurs du Marvel Universe de ces dernières années. Le panel Inhumans a su parler de série TV et de comics sans soucis. Serinda Swan a dévoilé des petits secrets de tournage et de processus de casting façon Marvel. (Plus de détails à venir dans MCU Talk #15.) Panini Comics et Akileos ont parlé d’esthétique Star Wars. J’ai ri au panel Visible Women grâce aux invitées de Marie-Paule Noël, Stéphanie Hans, Clotilde Bruneau et Katchoo mais aussi grâce à Cyril (The Mighty Blog). Merci également aux hommes qui ont assisté au panel. Voir presque autant de femmes que d’hommes sur un sujet féministe c’est beau. Au final le panel le plus triste a été la French Touch. Les invités n’ont rien à se reprocher, ils n’ont fait qu’exposer la dure réalité du marché de la BD en France. Des conditions de vie et de travail des artistes. La nécessité de lire les contrats des maisons d’édition avant de les signer. On ne saluera pas non plus le mépris dont fait preuve le Ministère de la Culture vis-à-vis de cette culture comics et des artistes Français déjà bien implantés aux US.

J’attendais aussi cette édition pour passer du temps avec les copains. Devenir temporairement la sidekick de Laure (Comics Sense) et tenter de vendre des comics Star Wars et des Miss Marvel. Suivre à la trace Aurélien Vives. Oui mec je veux prendre ton job. J’ai vu Toine acheter des belles affiches. J’ai enfin mis un visage au nom de Fitzlionheart. Merci Lain d’avoir fait le reporter à la conférence Panini. Comme toujours, quand j’entends parler Katchoo j’ai l’impression de prendre 20 points en connaissances comics. On a fan boyer/girler avec Cyril en découvrant l’annonce du comics de Clotilde Bruneau prévu chez Glénat Comics en 2019. C’était très cool de croiser des lecteurs du site et des personnes avec qui je discute sur Twitter.

Je ne vais pas vous mentir, cette édition 2017 de la Comic Con Paris a également été over the top j’ai j’ai pu jouer à la journaliste et réaliser des interview de Stéphanie Hans, Javier Garron, Jacopo Camagni et Brian M. Bendis. Tout cela arrive très bien tôt sur le site.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’un des éléments très important de la Comic Con Paris est son public. Un public bon enfant, venu pour s’amuser, vivre sa passion à sa manière. Comme toujours les cosplayers nous ont émerveillés. Il y a avait de tout, et beaucoup moins d’Harley Quinn (YES !). Merci à tous les cosplayers qui ont accepté de prendre la pause avec moi et avec qui j’ai discuté, c’était toujours très chouette !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous l’aurez compris cette Comic Con Paris 2017 était une bonne édition, la fan de comics que je suis s’est sentie comprise par cette Comic Con. Et j’espère que les efforts déployés cette année seront poursuivis en 2018 pour une édition !

Merci à la Comics Con Paris, à l’agence Zmirov Communication et à Panini Comics pour l’accréditation et les interviews. Promis Marvel Planet n’a reçu aucun € pour cet article.

 

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d’Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *