[Critique] Ant-Man

Un film du MCU vaut bien une fête nationale. Ant-Man, l’homme petit qui parle aux fourmis vient enfin de faire son entrée dans l’univers Marvel au cinéma. Si le projet a été un peu laborieux au lancement, le résultat final est lui une explosion de réussite. Et oui rien que ça.

critique-ant-man-une

La critique ★★★★★

Ce qui suit ne contient pas de spoilers.

Il faut le reconnaitre, le projet Ant-Man a eu mauvaise presse lors de son annonce. Un homme fourmi, c’est un film fait par Le Gorafi ? Hank Pym n’est même pas le créateur d’Ultron, il va être de seconde zone. Scott Lang le héros, c’est même pas le vrai Ant-Man. Marvel Studios vire Edgar Wright, c’est le début de la fin. Peyton Reed va être la marionnette du studio. On voit peu d’images du film, Kevin Feige veut limiter la casse. Et si c’était le déclin du MCU ?

Ant-Man a un peu de mal à exister entre Avengers 2 Age of Ultron et Captain America 3 Civil War. On  l’impression qu’il vient casser une narration enclenchée depuis Avengers. Qu’il n’a pas vraiment sa place dans la continuité, il est mis de côté. Rare sont ceux qui n’ont pas crucifié le film avant la sortie du trailer. Moi-même j’étais prête à lui accorder un mi-succès au box-office, quelque chose proche de Thor.

Après avoir vu ce film, une chose est à retenir, ne pas douter de Marvel Studios et de la vision de Kevin Feige. JAMAIS !

ant-man-critique-1

Ce film est normalement le dernier original story du MCU. Et bien c’est le plus réussi car le plus réaliste. Scott Lang n’est pas un soldat dans l’âme. Ce n’est pas un Dieu, ni un milliardaire sur-armé. C’est juste un type. Un type qui prend des coups, un héros de rue, comme l’est Daredevil. Il est le premier dont l’histoire est banale, voir possible. Il est tellement banal qu’il a besoin d’un mentor. Qui lui explique quoi faire et comment. Je suis d’accord, c’est que dans les film de Marvel qu’on peut contrôler des fourmis et changer sa taille, il faut bien un peu de magie mais toute la première partie est normale.

Comme c’est un film normal ça n’explose pas dans tous les sens. Ça ne me dérange pas les films à explosions, mais ici Peyton Reed nous démontre qu’un film de super-héros peut être une vraie comédie. On reproche souvent aux films Marvel que l’humour est poussif, pas toujours bien rythmé. Je ne suis pas d’accord, même si j’avoue ne pas avoir trouvé Guardians of the Galaxy aussi bien que certain, un peu trop gros pour moi. Rien de tout ça avec Ant-Man, c’est une comédie brillamment écrite faite pour vous faire rire du début à la fin. Cela faisait bien longtemps que je n’ai pas autant ri au cinéma. Du coup cet humour prend de la place sur l’action. Il y a de la place juste pour la bataille finale et c’est tant mieux. Du coup pour nous en donner plein les yeux, les effets spéciaux n’ont pas mis les paquet sur le C4. Ils ont mis le paquet sur l’habilité de Yellow Jacquet et d’Ant-Man à changer de taille. Toute la scène est rythmé par cela, ça vous colle au siège sans être dans la surenchère.

Du coup le film s’intéresse aux personnages, le trio Hope, Scott et Hank fonctionne sans faille, ils apprennent à se connaitre, à se faire confiance en même temps qu’on apprend à les connaitre, à croire en eux. Michael Douglas n’est pas là pour faire de la figuration et faire plaisir à ses enfants. Il campe un Hank Pym classe, brisé qui n’a pas perdu son noble cœur. Evangeline Lilly est une femme d’une nouvelle trempe, celle qui intériorise tout, que rien n’effraie et qui veut montrer qu’elle est aussi forte que n’importe qui. Le trio T.I., Michael Peña, David Dastmalchian se sert les coudes. Ils ne sont pas des clichés exagérés, ils sont des clichés du quotidien.

Et le grand méchant ? Corey Stoll fait-il de Darren Cross un méchant légendaire. Non. C’est impossible d’égaler Loki. Mais dans ce soucis de réalisme, il un l’adversaire à la hauteur d’Ant-Man.

C’est la première fois que je mets 5★ à un film du MCU. Vous pourrez dire que je suis folle. Qu’Ant-Man ne peux pas égaler les rouleaux compresseurs que sont les Avengers. C’est vrai. Mais je n’attendais rien d’Ant-Man et il m’a tout donné. Il est le petit film sans prétention qui épate la galerie. Il est rafraichissant de nouveauté dans cette franchise que j’adore. Il a sa propre patte et elle est tellement surprenante. Ce n’est pas un film d’action qui fat rire, c’est un film drôle qui bouge. J’ai vu le film accompagnée de quelqu’un qui n’est pas fan de Marvel, des super-héros en tout genre et voir cette personne passer un très bon moment prouve que ce film est grand public et les fans de la première heure ont des clins d’œil que seul eux peuvent comprendre et apprécier.

ant-man-critique-2

Ce qui suit contient des spoilers.

Je ne connais pas assez la touche Edgar Wrirght et la touche Peyton Reed pour voir ce qu’aurait pu faire de mieux le réalisateur original du film de l’homme fourmi. Je ne peux imaginer comment rendre ce film encore plus drôle, plus rythmé et plus loufoque. Paul Rudd est un habitué des comédies, Ant-Man ne va pas dénoter dans sa filmographie. J’ai adoré les scènes de Luis, il faut maitriser le mon cousin m’a dit qu’Igor en entendu  Raoul et Kelly discuter de ce qu’avait dit Brian à un mec.

Je me suis demandée à un moment quelle était la place du film dans la timeline du MCU. Est-il avant ou après Avengers 2 Age of Ultron ? Va-t-on avoir des indices ? Ne se déroulant pas à New-York, mais à San Francisco, les habitants ne sont pas marqués par une invasion extra-terrestre oui n’ont pas l’habitude de voir la Tour Stark quand ils lèvent les yeux. Dans Daredevil la place dans le MCU a été tut de suite très clair. La réponse à ma question a été apporté de la meilleure des manières, tout est connecté !

Les caméos/flashback sont toujours parfait. Même vieillissante, Peggy Carter reste Peggy Carter. Cette scène d’introduction du SHIELD me donne vraiment envie de voir la création de l’organisation à la télévision. Le vieille hangar de la famille Stark est vraiment désaffecté et Stan Lee est fidèle au poste, comme toujours.

Petit message à l’attention de Les Clairvoyants. Votre théorie concernant les potentiels nouveaux Avengers s’est révélée exacte, bravo ! Vous voulez savoir de quelle théorie je parle ? Écoutez le podcast #13 « Total Civil War ».

Je fais un rappel mais depuis le temps, il ne devrait pas être nécessaire. On reste bien pendant tout le générique de fin. je dis bien tout le générique de fin, vous n’allez pas le regretter.

ant-man-critique-3

En résumé Ant-Man a vraiment été une excellente surprise, que j’ai pris plaisir à voir au Grand rex avec son Grand Large et cette ambiance de passionnés qui crient et applaudissement quand il le faut. Ant-Man n’est peut pas le meilleur film de super-héros mais il est pour moi l’un des meilleurs films du MCU. Il sait apporter quelque chose de nouveau au genre, il est accessible pour tous les publics, ça fait un moment que ce n’était plus vraiment le cas. Je ne me suis jamais autant marrer au devant un film Marvel et son intégration à l’univers des Avengers est très bien orchestrée. Pour le moment il mérite sa place de numéro 1 dans mon classement des films Marvel (voir).

Avouez que vous avez hâte de le voir ! Ça tombe bien, vous avez la possibilité de gagner des places grâce à un concours ! (participer)

ant-man-critique-4

Ant-Man

Ant-Man-Poster Réalisateur : Peyton Reed
Scénariste : Edgar Wright, Joe Cornish ,  Adam McKay et Paul Rudd
Avec : Paul Rudd, Michael Douglas, Evangeline Lilly, Corey Stoll, Michael Peña, Judy Greer, etc.
Possédant le pouvoir de rétrécir tout en gagnant en force, l’escroc réformé Scott Lang doit accepter le héros intérieur qu’il est pour venir en aide à son mentor, le Docteur Hank Pym, et protéger les secrets de l’extraordinaire costume de Ant-Man face à d’une nouvelle génération de menaces. Contre des obstacles a priori insurmontables, Pym et Lang doivent planifier et mener à bien un braquage qui sauvera le monde.Sortie le 14 juillet 2015

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Xavier dit :

    Tu confirme ce qu’on pense du film depuis le début. L’outsider qui ne peut que nous surprendre.
    Comme dis sur Instagram, je vais le voir la semaine prochaine… j’ai hâte du coup!

  2. cyclope72 dit :

    Je suis absolument d’accord avec ta critique, film très sympa, une belle surprise!

  3. Punisher dit :

    Excellent film en effet, j’adore la diversité avec laquelle joue les producteurs du MCU : entre un Captain America : Winter Soldier digne des meilleurs films d’espionnage et la légèreté d’un Ant-man à la Judd Appatow (normal que le choix du héros ait été confiée à l’excellent Paul Rudd)…
    Si l’humour a toujours été la marque de fabrique de Marvel, sur Ant-Man, ils ont atteint le sommet… Seul bémol est qu’une bonne partie des vannes aient été dévoilées dans les différentes bandes annonces… ce qui enlève un peu l’effet de surprise… Ils auraient du procéder comme pour Iron Man 3 : une bande annonce noire qui laisse envisager un Mandarin sinistre et cruel alors que ce personnage est en réalité loufoque, voire ridicule… (D’ailleurs, je recommande vivement le One-Shot Hail The King où Sir Ben Kingsley fait la démonstration de l’ampleur de son talent d’acteur)
    En revanche, je trouve que les Avengers 2 est trop brouillon.. peut être je devrais le revoir pour mieux l’apprécier…

  4. Biggy dit :

    J’ai adoré !

    L’annonce d’un film Ant-Man a été une véritable surprise pour ma part. Et la première chose que je me suis dite, c’est que le public n’allait pas suivre. Après Thor, Iron Man ou encore Captain America, voir débarquer l’Homme-Fourmi allait faire sourire les néophytes, pensant sans doute à une blague. Et les premières infos n’allaient pas me faire changer d’avis, Hank Pym (Michael Douglas) ne serait pas le héros, nous retrouverions Scott Lang (Paul Rudd) sous le costume, les démêlés avec Edgar Wright, réalisateur viré par les studios Marvel et remplacé par Peyton Reed.
    Et puis voir ce film, risqué, se glisser entre deux poids lourds que sont Avengers : Age of Ultron et Captain America : Civil War, on peut se demander ce qu’il vient faire là.
    Les avis divergents mais passionnés et le fait d’avoir gagné des places pour le voir, m’ont convaincu de donner sa chance au film, et j’ai bien fait ! Très bien fait !
    Scott Lang est un homme quelconque, banal, cela pourrait être vous ou moi. Il sort de prison suite à un cambriolage ayant marqué les esprits, non pas pour son bien personnel mais pour aider la veuve et l’orphelin. Son passage en prison lui a fait prendre conscience de l’amour qu’il porte à sa fille Cassie (Abby Ryder Fortson) et l’a convaincu de reprendre le droit chemin !
    Mais entre les portes qui lui sont fermées, et son ex-femme Peggy (Judy Greer) et son nouveau mari policier, Paxton (Bobby Cannavale) qui l’empêchent de voir Cassie, pas facile pour Scott de sortir la tête de l’eau. Et ce n’est pas la motivation qui lui manque.
    C’est un peu contraint et forcé qu’il replonge dans le vol, et son ami Luis (Michael Pena) le met sur un « gros » coup, un gros coup que va se transformer en désagréable échec, Scott se retrouvant avec un costume bizarre et un drôle de casque ! En enfilant le costume, par curiosité, Scott va vivre une expérience fantastique mais déstabilisante, se retrouvant avec la taille d’une fourmi, et il comprend alors que tout son environnement, comme une simple baignoire qui coule, peut devenir un danger de mort ! Ni une, ni deux, il décide de reposer le costume dans le coffre où il l’a pris, mais se fait arrêter par la police !
    Il rencontre alors Hank Pym, le créateur du costume, et ancien Ant-Man il y a des années, ayant côtoyé Howard Stark (John Slattery) et Peggy Carter (Hayley Atwell). Il explique à Scott qu’il l’a laissé volé le costume et qu’il a besoin de lui pour devenir le nouvel Ant-Man et mettre fin aux ambitions dévastatrices de son successeur à la tête de Pym Technology, Darren Cross (Corey Stoll) et son projet Yellowjacket ! Au grand dam d’Hope Van Dyne (Evangeline Lilly), la fille de Hank, désireuse d’être la nouvelle Ant-Man !
    Commence alors un formidable et fantastique entraînement pour Scott auprès d’Hank et Hope, où il va devoir apprendre à jongler avec ses changements de tailles et apprendre à parler aux fourmis, à des multitudes d’espèces de fourmis. Une deuxième chance, unique, lui est proposée afin de devenir le héros qu’il est déjà aux yeux de sa fille. Ces moments ensemble permettent, également, de mettre la lumière sur ces trois personnages et de voir un véritable lien se créer, ou simplement renouer, entre eux.
    Le film est loin des standards des autres films Marvel, il n’y a pas d’explosion dans tous les sens, pas de grands héros charismatiques et qui mettent en avant leur puissance ou leur fortune, non le film de Peyton Reed se concentre sur ses personnages, sur leurs blessures, sur leurs difficultés de la vie comme pour monsieur tout-le-monde. Un type banal mais auquel on peut tous s’identifier. On a quand même quelques scènes d’action, assez bluffantes, comme le combat contre le Faucon (Anthony Mackie) ou l’attaque de Pym Technology.
    L’autre grosse différence, c’est l’humour. Le film est très drôle, avec de très bonnes répliques, on sent que Paul Rudd nous vient de la comédie, et cela passe très bien à l’écran, donnant encore un peu plus d’empathie pour les personnages.
    On en vient au casting, si j’avoue avoir eu un peu de mal au début avec Paul Rudd, et que le jeu d’Evangeline Lilly est assez mauvais, il est plutôt très bon, et c’est surtout Michael Douglas qui crève l’écran. L’acteur n’est pas là juste pour prendre son chèque, il impose son charisme à l’écran et joue à merveille le rôle de mentor. Les personnages secondaires sont aussi très bon, comme la triplette Luis, Dave (T.I.) et Kurt (David Dastmalchian).
    Esthétiquement, le film est magnifique, les passages « taille fourmi » sont incroyables, et l’on redécouvre l’environnement quotidien de façon bien différente. La palme allant au combat final d’Ant-Man, absolument jouissif de par son rythme et ses effets visuels.
    Bref, ce n’est peut-être pas le meilleur film Marvel, et sûrement pas le plus mainstream, mais c’est l’un de mes préférés de par son originalité, de par la force et la portée de ses personnages, de par sa différence des autres films, de par son humour et de par la surprise que j’ai eu à le découvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.