[Critique] Captain Marvel, la plus Higher, Further, Faster du MCU

Entre deux films Avengers, Marvel Studios a décidé de placer un peu de détente avec Ant-Man & The Wasp et l’introduction de Captain Marvel. D’après Kevin Feige, Carol Danvers est le personnage le plus fort du MCU. Alors qui est cette super-héroïne qui va sauver tout le monde ?

La critique de Captain Marvel ★★★★☆

Attention cette critique contient des spoilers.

Voici donc Carol Danvers, alias Captain Marvel, celle que Fury contacte quand l’humanité est sur le point de disparaître. Celle qui semble être la dernière solution possible. Bien avant la scène post-générique d’Avengers Infinity War mon attention était tournée vers ce film. Si vous traînez régulièrement par ici vous le savez. Il n’ ya  pas eu, ou presque, un peu épisode du podcast MCU Talk où je n’ai pas cité ce nom. Il en était de même pour Corps Talk.
Mon obsession est devenue une plaisanterie justifiée.
A chaque annonce majeure, à chaque trailer, Basile et Emilie s’inquiétaient quand je ne donnais pas signe de vie dans la minute.
Cyril de The Mighty Blog et Aurélien de Panini Comics qui ont vu le film à la projection presse avec moi ont eu droit aux mêmes messages de la part de proches : “Alors le film, il est bien ? Comment va Paula ?”

Pourquoi je parle de tout ça ? Parce que j’ai encore du mal à digérer le film. Ce n’est pas évident d’avoir un avis clair, limpide, sur un film qu’on attend depuis…..pfiou presque avant sa propre naissance. J’avais énormément d’attentes. Des attentes à propos des messages que ce film se devait de véhiculer. Des attentes à l’attention de Brie Larson et de son interprétation de Carol Danvers. Mais aussi des attentes sur ce qu’avait à proposer Anna Boden & Ryan Fleck, ce duo derrière la caméra habitué à des films indés intimistes, qui place les personnages au cœur de leur oeuvre.
Est-ce que toutes ces attentes ont une réponse appropriée dans le film ? Oui et non. Est-ce grave ? Pas du tout.

C’est quoi alors ce film Captain Marvel, produit par Marvel Studios ? C’est un hommage aux films d’actions des 90’s. Vous voyez le duo de choc de l’Arme fatale ? Carol Danvers et Nick Fury proposent le meilleur tandem du MCU. La complicité, le respect, l’humour fuse à chaque instant. Fury, qui n’est pas encore le grand directeur intraitable du SHIELD montre une facette plus humaine, plus attachante et pas encore blasée par la vie qui est rafraîchissante. Fury n’a pas qu’une seconde jeunesse physique, grâce à la CGI, mais aussi moralement. Si bien sûr Samuel L. Jackson peut se permettre de proposer de nouvelles choses avec ce personnage c’est qu’en face il y a quelqu’un qui tient son rôle, oui je parle de Brie Larson.

Pour moi Captain Marvel a toujours été, une super-héroïne prête à tout, sachant qu’elle est capable de grandes choses et qu’elle est là pour aider les autres. Elle n’est pas associable et s’épanouit au contact des autres principalement ses meilleur.e.s ami.e.s. Elle est intrépide, prête à tout, casse-cou, comme le prouve sa devise, “Plus haut. Plus loin. Plus vite.” Elle est également un modèle qui veut changer les choses, qui n’acceptera jamais la phrase “les filles ne peuvent pas faire ça.”
Ce n’est plus un secret, Kelly Sue DeConnick a été consultante sur le tournage pour s’assurer que le scénario était juste dans l’écriture de Carol Danvers. Pas de panique Brie Larson a eu les bonnes informations et elle est une Carol Danvers parfaite.
Chaleureuse avec les personnes à qui elle fait confiance, Fury, Maria Rambeau, Yon Rogg (joué par Jude Law).
Rien ne l’arrête. Elle est continuellement en mouvement, ce qui joue sur le rythme du film, il n’y a jamais de moment de pause. L’intrigue tient en 48 heures, plus ou moins, et il s’en passe de chose entre le moment où elle se crashe sur terre et celui où elle donne à Fury un biper qui permet de la contacter en cas de soucis, même si des galaxies les séparent.
Mais surtout, elle a une tête à connerie. Celle qui veut dire : je fonce tout droit et on verra bien après ce que ça donne. Celle qui ne la résonne pas alors qu’elle doit se battre à mains nues, sans pouvoir envoyer des rafales d’énergie avec ses mains, contre des Skrulls alors que c’est pas son point fort. (Elle est peut-être une militaire mais n’oublions pas que sa formation est avant tout être une pilote. Elle ne vient pas du même corps militaire que Captain America, le combat rapproché c’est pas trop pour elle. Cependant c’est pas une raison pour fuir.)
Carol est également très drôle. Toujours la bonne remarque au bon moment. Recette magique de Marvel Studios qui fonctionne une fois de plus ici.

Marvel Studios semble aussi appliquer une nouvelle recette à ses films, arrêter les méchant.e.s, juste méchant.e.s, parce que voilà.
Les adversaires de Captain Marvel s’inscrivent dans la ligné de Hela, Thanos, Vulture, Ghost. A leur niveau avec leurs enjeux, mais c’est dans la même veine.

Kevin Feige a également compris que les origin story, linéaire, comme Doctor Strange ce n’était plus possible. On veut voir découvrir des personnages qui ont déjà leurs pouvoirs. Vous allez être servi.e.s. D’ailleurs le film ne perd pas une seconde. Je pense qu’on a l’apparition du personnage principale la plus rapide du MCU et en moins de 3 minutes elle est déjà en train de se battre contre son mentor, Yon-Rogg. Vraiment je ne mens pas, ce film ne perd pas de temps.

Il y a une chose qui me manque dans ce film. Ca manque de dépression comme les films indé intimistes savent le faire. Comme on est dans un film Marvel, la dépression c’est pas trop au programme, je dois donc me contenter des scènes en Louisiane entre Carol et Maria, et une scène qui m’a permise de retrouver la touche Boden & Fleck.

Est-ce que le film Captain Marvel est parfait de bout en bout ? Presque. Difficile de se plaindre quand les personnages principaux tiennent la route et ne sont pas de clichés. Difficile de faire la fine bouche quand l’humour et l’action sont présents aux bons moments pour donner le bon rythme. A-t-on envie de se plaindre quand le film contient ce qu’il faut de surprise pour ne pas avoir l’impression de déjà connaître l’histoire ? (Entre nous j’ai hâte de voir les rageux débarquer parce que c’est pas comics accurate.) En parlant de comics accurate, il y a ce qu’il faut de clin d’oeil aux comics Captain Marvel, pour me faire sourire régulièrement. Va-t-on critiquer un film qui a une chat ? Alors oui dans l’idée on peut parce que les chats c’est sur-côté, mais Goose n’est pas un chat comme les autres, d’ailleurs c’est pas un chat, mais un Flerken !
Il y a tout de même une petite chose qui cloche. Faire un personnage super fort c’est pas simple. Voyez Luke Cage qui a rendu pendant deux saisons ses adversaires un peu en carton. Il se peut que certaines scènes fassent cet effet. On aurait pu vouloir plus de grandiloquence, comme Avengers Infinity War a su nous en donner. Mais on n’est pas dans le film qui conclut 10 ans de MCU. Boden & Fleck auraient pu pousser les choses un cran au dessus mais ça n’aurait peut-être jamais été assez et râté. En jouant la sécurité iels s’assurent de ne pas faire d’erreur.

Vous l’aurez compris, Captain Marvel aurait pu être plus mais ce qu’on a sous les yeux est très réussi. Brie Larson comprend Carol Danvers et rend justice au travail de Kelly Sue DeConnick et elle ne trahit pas le Carol Corps. Cette nouvelle addition au MCU trouve sa place sans soucis et semble destinée à durer.

P.s : j’ai adoré le crédit à l’attention de DeConnick et David Lopez dans le générique de fin. Le caméo de Stan Lee et l’interaction qu’il suscite à Carol Danvers n’est peut-être pas anodin.

Merci Marvel France et l’agence heaven pour la possibilité de voir le film lors de la projection presse. Promis Marvel Planet n’a reçu aucun € pour cet article.

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Hey!Degger dit :

    Très bon moment au ciné. Je partage en grande partie cet avis. C’est l’héroïne dont on avait besoin avec une actrice vraiement TOP.
    Mais quelques éléments tirent le film vers le bas.

    SPOIL!!
    Le traitement de la guerre Skrull/Kree est très décevante même si évidement ce n’est pas la question majeure, encore que Carole prend part à cet affrontement. Ici, deux combats mal réalisés entre une dizaine de personnes…. Peu convaincant.
    La scène post-générique est un peu feignante. Dommage c’était l’occasion de donner une image de l’impact du claquement de doigt sur le reste de l’Univers.
    Surtout le revirement de Jude Law se voit venir et le retournement de veste de l’équipe se fait en deux secondes sans impact réel sur presque diz ans de relations commune…..

    FIN SPOIL!

    Un bon 3,5 pour reprendre la notation. Le box-office est ouf mais les critiques presses un peu mitigées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.