[Critique] Thor Ragnarok

Thor revient sur nos écrans de cinéma pour sa troisième aventure solo, Thor Ragnarok. Cette fois il ne doit pas sauver la Terre, mais sauver Asgard d’Hela et du Ragnarok, la fin de tout ! Mais pour y parvenir il doit se battre contre Hulk, ne pas tuer Loki, pour le principe, et enrôler Valkyrie. Un sacré voyage orchestré pour la première fois par Taika Waititi.

La critique ★★☆☆☆

[Cette partie ne contient pas de spoilers]

Dans l’ensemble du MCU, la saga Thor est généralement la moins appréciée. Il faut le reconnaître, même si on aime Thor, ses films ont un petit ton ‘hors sujet’, kitch, chacun est libre d’aimer ou non. Quand le troisième film a été annoncé en 2014 les réactions vont de ‘oui pourquoi pas’ à ‘on a vraiment envie d’avoir un troisième film Thor ?’ C’était clairement pas l’emballement des foules. Le réalisateur Taika Waititi est annoncé pour prendre le relais de Alan Taylor et son nom….parle…à…personne. En tout cas dans mon entourage personne n’a vu un de ses films. Je ne sais pas si cela a vraiment changé depuis.
Il faut attendre le premier trailer en avril 2017 pour découvrir vers où veut nous emmener Waititi. Cette voix s’annonce fun, extrêmement drôle et  très colorée. Nous sommes à quelque jour de découvrir Guardians of the Galaxy Vol.2 de James Gunn, difficile de ne pas y voir une certaine implication de la vision cosmique du MCU mise en place par Gunn. Les réactions sont majoritairement positives, la hype est lancée et Waititi a toute notre attention.
On veut voir Hela être plus forte que Thor et tous les Asgardiens réunis. On veut comprendre comment Hulk se retrouve à jouer le gladiateur sur une planète extra-terrestre. On veut découvrir qui est Valkyrie. On veut retrouver les chamailleries de Loki et Thor.

En toute honnêteté tous ces points sont abordés. Mais est-ce que c’est suffisant pour que la sauce prenne ? Pas vraiment. J’ai trouvé qu’il y avait des problèmes de priorités. A mon regret l’humour a parfois pris le pas sur l’écriture des personnages. Certes on connait les anciens personnages donc pas besoin de les représenter. Il faut juste les laisser continuer d’évoluer. Mais pour les nouveaux fallait être un peu plus subtile. Et c’est ça, le film manque énormément de subtilité, au point de ne pas spécialement avoir un grand intérêt pour les nouveaux personnages. Avoir envie que certaines scènes passent plus vite. Parce que oui, le film qui s’annonçait comme le plus court du MCU avec son 1h40 fait en réalité 2h10.
Thor Ragnarok jongle pendant une grande partie entre l’humour de Sakaar et le désespoir d’Asgard. Ce saute-mouton émotionnel m’a un peu perturbé surtout que l’humour utilisé est à 80 % pas le mien. C’est long. J’ai passé le plus clair du temps à avoir l’impression qu’il y avait un gros panneau clignotant me disant de rire et qui me jugeait de ne pas rire. Ou alors c’est juste mon voisin de droite qui me saoulait à rire trop fort. Ce problème me semble être purement personnel car la majorité de la salle riait à gorges déployées dès les premières secondes. J’ai esquissé mon premier sourire vers les 5 minutes et le premier fou rire au bout de 20 minutes.

Mais au final on en sort avec quoi ? J’en suis sorti avec un film qui se laisse regarder, un peu long, que ma mémoire est déjà en train d’oublier.

[Cette partie contient de spoilers]

Avant de détailler les points qui m’ont posé problème dans ce film je vais quand même cité ce qui a été cool.

2017, l’année de la détente dans le MCU. On avait quitté Thor dans Avengers Age of Ultron partant à la recherche des Infinity Stones. Je m’attendais vraiment à le voir en trouver une pour continuer à nous mener vers Avengers Infinity War. Les plans sont tout autre. Taika Waititi balaye cette intrigue très rapidement. C’est cité dans une phrase au tout dabut car il sait qu’on attend ça mais lui à d’autres projets pour Thor. C’est au final très bien. On est vraiment omnubilé par ce film à venir. On attend chaque jour de voir le premier trailer. Waititi ne joue pas avec nos nerfs et ne mentionne pas ce point. cela permet à Thor, Hulk et Loki de vivre leur aventure à eux. Finalement cette année 2017 aura été très coupée de la grande intrigue. Comme avec Guardians of the Galaxy Vol.2, cette pause est bien accueillie.

D’ailleurs Waititi a réussi une autre prouesse, ce débarrasser d’une théorie/question qui traîne sur Internet depuis trop longtemps à propos d’une gant. Ça prend moins de 5 secondes et c’est parfait.

Puisque Hulk ne peut pas avoir de film solo (question de droits toussa toussa), il vient tenir compagnie à Hulk dans sa lutte contre Hela. Mais pas d’inquiétude on est bien dans un film de la saga Thor et Bruce Banner ne vole pas la vedette à Thor Odison. Il est bien introduit et utilisé. Sa présence n’est pas forcée et il est un bon acolyte à Thor. Cela permet surtout de ne pas avoir autant de scène avec uniquement Thor et Loki qui auraient pu être du réchauffé depuis deux films, où ils se chamaillent.

Oui Doctor Strange est là. La scène post-générique de son film solo est même réutilisée, ce qui est une première dans le MCU. On passe par une présentation exprès, suffisante pour les néophytes qui n’ont pas vu son film solo. Doctor Strange est très très puissant. J’ai quand même trouvé l’illustration de ses pouvoirs et sa pleine utilisation du temps très perturbante. Mais il faut reconnaitre que ça fait passer un énorme gap de plein pouvoir pour Stephen Strange depuis son film solo et c’est surement pas anodin pour la suite du MCU.

Je parle rarement de la musique, car la plus part du temps je ne la remarque pas. L’OST de Thor Raganrok a éét confié à Mark Mothersbaugh. C’est son premier film Marvel Studios. Il a parfaitement rempli le brief, « donner une allure 80’s à l’univers sonore. » Il a créé en quelque sorte la musique de Sakaar et c’est plutôt agréable.

Maintenant place à ce qui ne va pas bien. En trois points, humour, humour, humour. J’aime les blègues, oui les blègues. J’aime le ton Marvel. Mais là c’est trop. Le comique de répétition ne fonctionne pas avec moi. Le comique facile où on devine ce qui va se passer, encore moins. En gros le comique « physique », j’ai trouvé ça très pénible. Les seules fois où j’ai vraiment ris, c’est quand l’effet comique faisait référence à un autre films du MCU, à un événement du passé. Il y en a certains, plutôt bien utilisé, et pas trop nombreux. En attendant, oui le ballon va rebondir, et oui une chaîne ça tourne.

On a du dire à Waititi qu’il ne devait pas trop se soucier des compagnons des précédents films car il s’en débarrasse sans aucun respect. Le trio palatin, à savoir Fandral, Hogun et Volstagg meurent comme des merdes ou comme l’Asgardien random 159. Sif n’est pas du tout mentionnée. (On sait que Jamie Alexander est occupée sur sa série Blindspot, mais quand même). On apprend très vite que Jane Foster a largué Thor à un moment, sans avoir plus d’explication. Voila voila.

Il fallait laisser de la place à Valkyrie. Mais ça fait beaucoup de place, pour un personnage qui s’intègre trop simplement dans le cliché de la femme badass. Elle a eu un traumatisme, elle a quitté Asgard, elle mène un vie qui ne lui plait pas trop, elle boit, elle sent digne de rien du tout. C’est à peut près à ça que se résume le rôle et caractère de Valkyrie. j’ai l’impression que’elle a rempli toutes les cases pour être une femme badass. D’ailleurs qui a défini que c’était ça les critères ?! Bref. j’avais envie de l’aimer, de me dire qu’elle allait être cool et j’espérais qu’elle vole la vedette un peu à Thor. Un effet Colleen Wing. Au final on a juste une femme qui sait se battre et qui ne parle pas beaucoup. Je vais rester avec la scène du flashback.

L’autre femme du film, Hela, nous propose  une nouvelle version de l’histoire d’Odin. Un petit côté Angela. J’ai trouvé cette partie légende et mythologie très intéressante, mais au final, elle est juste une autre méchante qui veut asservir tous les gens et conquérir d’autres mondes. Elle a un gros « daddy issues », voire petit complexe d’Electre, même si en vrai elle veut tuer son père plutôt que le venger. Et Freyja est inexistante dans sa vie. Le seul de ses enfants à l’avoir vraiment aimé est Loki au final. Hela est là (ouhouhou ouhouhouh – sort de ma tête France Gall )  pour apporter la touche dramatique au film et ne pas oublier qu’il nous faut du épique dans ce film.

Pour l’épique il faut attendre le troisième acte. C’est pas gênant c’est la recette classique. L’humour s’éclipse même pour ne pas venir brouiller les scènes de combats. C’est bien, mais tout est très classique. Donc oubliable.

C’est ça que je reproche le plus au film, ne pas m’avoir surprise. Car l’élément atypique, à savoir l’humour, n’a pas pris chez moi. Donc comme dit plus haut, c’est un film qui se laisse regarder, un peu long, que ma mémoire est déjà en train d’oublier.

Pour finir, sans grande surprise il y a des scènes post-générique. L’une est dans le ton du film. La seconde est elle…très intriguante car on ne sait pas au premier coup d’œil ce qu’on voit et cela ouvre le champ des théories. Ah d’ailleurs en parlant de théorie, merci de balayer de la main, un objet dérangeant qui est beaucoup trop commenté sur Reddit pour la suite du MCU.

Triste nouvelle pour ce film, pour la saga, pour le MCU. Thor Ragnarok ne passe pas le test Bechdel. A confirmer avec un second visionnage mais j’en suis certaine à 95 %.

Merci Disney France et l’agence Heaven de m’avoir invitée à la projection presse. Promis Marvel Planet n’a reçu aucun € pour cet article.

Thor Ragnarok

Réalisation : Taika Waititi
Scénario : Ryan Coogler et Joe Robert Cole
Avec : Chris Hemsworth, Mark Ruffalo, Tom Hiddleston, Cate Blanchett, Tessa Thompson, Idris Elba, Jeff Goldblum, etc.
Sortie le 25 octobre 2017

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Captain_Raziel dit :

    J’ai lu que la partie « sans spoilers » mais tu confirmes quelque chose que je suspecte depuis Civil War : les films MCU fonht le taff, sans plus, et s’en vont. J’ai eu cette impression pour Homecoming et ça m’a bloqué d’aller le voir et je ne le regrette toujours. Pourtant j’aime Spidey.
    Là Ranarok, j’ai peur que ça soit la même chose. J’irai le voir car je suis curieux, ce que je n’étais pas pour Homecoming, mais je n’en attends pas grand chose. C’est dommage, de se coincer avec ce statut de « sans plus ».

    Par contre, tu expliques comment ce passage de 1:40 à 2:10 sur la durée du film ? C’quoi l’embuscade ?

  2. Paula dit :

    Je ne sais pas du tout comment ils pouvaient faire tenir le film en 1h40. Même en coupant 2/3 scènes ça fait au max 15 minutes de moins, pas 30.

  3. Manon dit :

    Bonjour, je cherche à savoir dans quel pays se retrouve Odin et ses fils. Serais tu lequel c’est ?

  4. Paula dit :

    C’est dit dans le film, la Norvège :)
    Mais ils sont surtout face à un fond vert car l’incrustation est pas top.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.