[Dossier] Ce que racontent les génériques des séries TV Netflix

A force de voir le générique de la série Iron Fist je me rends compte que je ne l’aime vraiment pas. Il n’a pas le charme de ceux de Daredevil, Jessica Jones et Luke Cage. Pire il ne s’inscrit pas que la ligné des autres. Alors que la saison 1 n’a pas vraiment été appréciée, j’en viens à me demander si le générique n’était pas un signe.

  • Daredevil

Dominant de rouge, comme le costume final de Daredevil. Des bâtiments de la ville de New-York , ponts, buildings, château d’eau, se forment avec de la cire, ou du sang. Mais aussi le symbole de la justice aveugle, une église. En un clin d’œil on découvre l’univers de Daredevil. Un héro urbain qui défend une ville qui s’est construite avec la sueur et le sang des personnes. Il rêve de justice, mais ce n’est pas possible et devra endosser son costume. Sa foi catholique va souvent lui donner des doutes sur la légitimité de sa mission.

C’est clair et limpide si on connait le personnage et/ou qu’on a vu la première saison. Ce trailer retranscrit que ce la série TV veut nous montrer.

  • Jessica Jones

Dominante de violet, comme le costume de Kilgrave et l’univers graphique du comics Alias. On voit des gens vivre de loin, on croise des ombres. Tout est vu à travers un prisme un peu déformant, comme celui de l’appareil photo derrière lequel se cache Jessica Jones. Surtout on ne s’approche pas. Ici aussi le générique retranscrit le plot général de la série, Jessica Jones, une détective privée, qui doit vivre avec un choc post traumatique. La ville est son terrain de jeu pour épier les gens. Pas de mise en avant de ses pouvoirs et de son entourage proche. Jessica Jones est symbolisée par l’œil final. Elle est encore moins présente que Daredevil qui apparait à la fin de dos dans son générique.

  • Luke Cage

Dominante jaune cuivré, pour rappeler le t-shirt jaune de Luke Cage dans les comics. On voit des photos d’Harlem qui s’inscrivent sur le corps en mouvement de Luke, prêt à donner un coup de point. Même si la présence du héro et la démonstration de son pouvoir est très importante, la ville n’est pas oubliée. On comprend que Luke Cage a Harlem dans la peau et qu’il a beau vouloir la fuir, il y reviendra toujours. Là aussi c’est ce qu’on a dans la série. Qu’on aime ou non, il est indéniable qu’Harlem a été un personnage principal de la série et que Luke Cage a du faire face à son destin, il ne peut pas tourner le dos à sa communauté.

  • Iron Fist

Dominante de gris parce que… Il n’y a aucune mise en avant de New-York ou de l’univers dans lequel va évoluer Iron Fist. On voit une silhouette s’agiter. J’ai mis du temps à voir qu’au début il y a les montagnes  de l’Himalaya, qui laissent place aux buildings de New-York.  Le générique est centré à 98% sur le héros et ses capacités. Son environnement est annexe, voire pas important du tout. On ne comprend pas ses motivations, ce qu’il a vécu. Les productions Netflix ont toujours défendu l’aspect urbain. Ici il n’en n’est rien. La ville était le terrain de jeu, la motivation du héros d’agir. Ici Iron Fist n’agit pas pour sauver la ville. Il agit parce qu’il est Iron Fist. Peut-être que le générique est gris pour rappeler que Manhattan est gris et froid. Mais ce n’est pas un choix judicieux, car Manhattan est tellement insipide qu’on oublie très vite où on est. Le générique de Suits illustre mieux l’univers des hautes sphères New-Yorkaise et le mode de vie du duo principal. Le problème de ce générique c’est qu’il nous vend une série où le héros va utiliser régulièrement ses connaissances en arts martiaux qui vont faire de lui un adversaire redoutable. *tousse* on a vu que ce n’était pas vraiment le cas.

Parce que le générique ne rentre pas dans la dynamique des trois premiers, parce que New-York est en arrière plan, de loin, que le héros n’a pas de motivation à agir, ce générique est mauvais et était annonciateur d’une mauvaise série, à mon sens.

  • The Defenders

Comment réunir quatre héros très différents dans leur traitement, leur personnalité, et faire en sorte que ça fonctionne ? Mission difficile pour le trailer, qui s’appuie sur un éléments simple et évident, New-York, encore une fois. Dans les générique solo New-York était déjà montré. On voyait le New-York de chacun des Defenders, ici ils ont New-York dans la peau. Si le corps humain est constitué à 60% d’eau, eux ils sont fait à 100% de New-York. D’ailleurs on ne voit pas vraiment les visages de Krysten Ritter, Charlie Cox, Mike Colter et Finn Jones. On les devine car on les connait mais ils ne sont pas au centre de ce générique.
L’autre point intéressant c’est la couleur, chaque Defenders a sa couleur. Le rouge de Daredevil et le jaune de Luke Cage restent. Jessica Jones a délaissé le violet pour du bleu, normal vu que Kilgrave est mort. Iron Fist est celui qui a le plus changé. On passe d’un générique gris à du vert. J’ai toujours trouvé que le verte était la couleur complémentaire du jaune, comme le rouge l’est pour le bleu (je pense que c’est une règle de peinture, faudrait que je regarde).
The Defenders doit nous montrer quatre personnes qui s’unissent pour défendre et sauver New-York, ce générique le montre très bien.

 

Pour pousser plus loin le sujet je vous invite à lire l’article de Adweek. Si vous avez la flemme, cette vidéo est pour vous.

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Grue dit :

    Le générique d’Iron Fist parait moins inspiré que les autres.
    _Grue

  2. milank dit :

    Je ne suis pas d’accord pour le générique d’Iron Fist, je pense que la teinte grise exprime deux choses, la première la solitude le héros seul face à l’Himalaya puis face à New York, ( il est entouré de gens dans la série certes mais lui veut une famille et pendant toute la série on lui refuse). Gris aussi car il ne sait pas où il doit être où est sa place, il est dépassé dans un monde qu’il ne comprend pas vraiment. Les arts martiaux mis en avant dans le générique en plus de rappeler les capacités d’Iron Fist souligne aussi qu’au final c’est par le combat que Danny Rand doit atteindre son but en tant qu’Iron Fist

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.