Il était une fois… Civil War

Et bien nous y voilà, notre tout premier « Il était une fois… » pour Paula et moi. Nous avons pas mal réfléchi à quel event nous pourrions utiliser pour commencer. Nous voulions quelque chose que nous retrouverions dans Secret Wars en janvier. Et comme nous sommes pile au milieu entre Avengers 2 Age of Ultron et la sortie de Captain America 3 Civil War, autant commencer par une histoire qui a marqué beaucoup de lecteurs, Civil War !

Civil War est une saga en sept épisodes, plus de très nombreux tie-in, publiée par Marvel à partir de juillet 2006. Elle est signée Mark Millar et Steve McNiven.

Il-était-une-fois-civil-war-une

La petite ville de Stamford est victime d’un terrible accident ! Les New Warriors, désireux de faire parler d’eux, agissent devant des caméras de télévision, en mode téléréalité. Lors d’un affrontement avec des super-vilains, Nitro détruit tout un quartier, tuant plus de six cents personnes, dont une une soixantaine d’enfants. Le seul survivant, Speeball est retenu comme responsable de tous ces morts ! L’opinion publique s’enflamme, s’embrase même. Après la destruction des Avengers, la disparition des mutants ou encore la guerre secrète de Nick Fury, les gens n’en peuvent plus, se retournent contre les super-héros et le gouvernement décide alors de mettre en place la loi de recensement des super-humains ! Tout super-humain voulant agir comme super-héros doit dès lors se faire recenser, suivre une formation, travailler pour le gouvernement et surtout révéler son identité secrète ! N’importe quel héros refusant cela se retrouve arrêté et jeté dans une prison adéquate à ses pouvoirs.

Maria Hill demande, naturellement, à Captain America de diriger un groupe de super-héros enregistrés pour arrêter les super-héros récalcitrants. Il refuse, devient un fugitif et forme une résistance, les Secret Avengers. On compte dans ses rangs des héros comme Nick Fury, Daredevil, Luke Cage, Wolverine, le Punisher, ou encore les Young Avengers. C’est finalement Tony Stark qui prend la place proposée et refusée par Captain America. Il peut compter sur Miss Marvel (encore Carol Danvers), Hank Pym et Wasp et surtout Spider-Man ! C’est en effet un grand coup d’assister aux révélations de leurs identités secrètes par Tony Stark et Peter Parker ! Iron Man nous montre un visage surprenant, n’hésitant pas à tendre des pièges immondes à ses anciens amis et partenaires, comme de fausses alertes, ou la création d’un clone de Thor tuant Goliath ! Ce meurtre affreux va emballer le conflit, ne divisant plus juste des héros mais aussi des familles, puisqu’à  partir de là, Susan Storm quitte Reed, soutien inconditionnel à Tony, pour soutenir Steve.

Il-était-une-fois-civil-war-1

Susan n’est que la première à changer de camp et à se poser des questions sur la folie qu’entraîne cette loi. Le camp de Tony et Reed diminuant énormément, les deux hommes prennent une nouvelle mesure indélicate en acceptant des super-vilains parmi eux, à travers les Thunderbolts. De nouveaux super-héros sont arrêtés et envoyés dans la prison 42 en zone négative.Spider-Man fait parti des héros choqués par les agissements de Tony et fini par faire machine arrière, comprenant en plus à quel point il a été fou de révéler son identité secrète, faisant de sa famille une cible. Mais il est attaqué par des criminels envoyés par Tony et qui se feront tués par le Punisher ! Malgré l’arrivée du Punisher, les arrestations s’enchainent comme celle de Daredevil, nous donnant le droit à une réplique très forte de la série (« Dors bien, Judas ! »)

Sous l’impulsion du Punisher, d’Hulking (avec un joli tour de passe-passe), de Storm et de Black Panther, les Secret Avengers réussissent à libérer tous les prisonniers du complexe 42, nous préparant au grand final de Civil War ! C’est en plein cœur de New-York que cela se déroule. Une véritable guerre des tranchées, et alors qu’Iron Man est dans un piteux état, Captain America réalise les dégâts autour d’eux ! New York est en ruines et pire, les habitants sont devenus des dommages collatéraux ! Réalisant la folie de ce combat, Steve ôte son masque et se rang, voulant continuer le combat de façon légale et surtout sans mort.

Iron Man met en place le projet Initiative en prenant les rênes du SHIELD pour former une équipe de super-héros dans chaque état. Captain America est, lui, assassiné par Sharon Carter lors de son transfert ! La guerre est finie, Iron Man a les mains libres pour laisser libre court à ses ambitions tandis que dans l’ombre, les New Avengers décident de continuer le combat de Captain America, véritable légende pour tous.

Il-était-une-fois-civil-war-2

  • Pourquoi Civil War est incontournable

Disons le tout net et d’entrée, Civil War est pour moi, sans doute l’une des meilleures sagas proposée par Marvel ! Et ce pour de très nombreuses raisons.

A l’instar de Kingdom Come chez la Distinguée Concurrence, je suis grand amateur des récits où l’aspect dangereux des super-héros nous est proposé. Dans Civil War, au-delà des aspirations de chacun, nos super-héros préférés dépassent les bornes et laissent leurs ambitions, leurs idéaux prendre le pas sur la survie, le bien-être des gens qu’ils sont censés protéger. C’est cette vision épouvantable à Steve qui va lui faire prendre conscience de leur folie à tous. Des morts, des dégâts qui se chiffrent en millions, des dommages collatéraux civils, des actes que l’on ne pensait pas possible.

Et tous les lecteurs ont pris partis, sur les forums nous disions être dans le camp de Tony ou dans celui de Cap (ce qui était le cas de votre humble serviteur). Chacun ayant ses propres raisons, mais comment ne pas être horrifié par les moyens utilisés par Iron Man ? Ils étaient tous collègues et amis peu de temps avant ! Personnellement, c’est la vision de Captain America qui se rapproche le plus de la mienne. Non seulement la loi mettait en danger nos super-héros, il n’y a qu’à voir ce qui arrive à Peter Parker par la suite ! La fin de son mariage avec Mary-Jane (sniiiiiiiiiif) en découle directement ! Mais comment ne pas faire le rapprochement entre ce que propose Iron Man, Reed Richards sous couvert du gouvernement et ce qu’il se passait avec les Juifs durant le Grande Guerre. D’autant que les actes de Tony et consorts ne font que renforcer nos convictions.

Quel fan de comics n’a jamais eu envie de voir Tony et Steve s’affronter ? Les Fantastic Four se déchirer ? T’Challa et Ororo se disputer ? Voir tous nos héros se battre pour voir qui est le plus fort. C’est primaire mais qu’est ce que cela fait du bien !

Civil War fut un véritable succès tant aux Etats-Unis qu’en France (il n’y a qu’à voir le rabattage de Panini Comics dessus) et se retrouve à l’origine, ou du moins le point de départ de nombreux arcs suivants. Que ce soient Siege, Avengers vs X-Men ou jusqu’à maintenant et Secret Wars où l’on voit bien que la plaie entre Tony et Steve n’est pas refermée. Et tant mieux ! Il est tellement bon d’avoir des personnages qui ne sont pas lisses, qui ne vont pas tous dans le même sens et qui s’opposent.

Bref, Civil War est un must-have, une saga épique et marquante et nul doute que sa futur sortie au cinéma va tout exploser.

Il-était-une-fois-civil-war-3

  • Où lire Civil War

Comme je l’ai dit, Civil War a été un tel succès pour Panini Comics que l’éditeur nous propose pas moins de sept Deluxe pour découvrir cette énorme saga.

Dans Civil War #1 « Guerre Civile », nous retrouvons la saga en elle-même par Millar et McNiven. – 29€
Puis Marc Guggenheim et Humberto Ramos nous proposent de suivre Wolverine dans sa traque vengeresse de Nitro ! Civil War #2 « Vendetta »29€
Le troisième tome, par Ed Brubaker et Steve Epting s’intéresse à la mort de Captain America. Civil War #1 « La Mort de Captain America »29€
Dans le quatrième tome, Ben Urich et Sally Floyd enquêtent sur ces événements. Civil Wars #4 « Journal de Guerre »29€
Mutants, les Runaways et Young Avengers au sommaire du cinquième volume par Zeb Wells et Yanick Paquette. Civil War #5 « Choisir son camp »29€
J.Michael Straczynski et Matt Fraction se penchent sur le cas des Fantastic Four et du Punisher pour l’avant-dernier tome. Civil War #6 « Comment j’ai gagné la guerre »29€
Enfin, la série se termine avec Civil War « Prélude » par J. Michael Straczynski, Brian M. Bendis et Zeb Wells dans des épisodes d’Amazing Spider-Man, Fantastic Four, New Avengers et New Warriors. – 29€

Il y a également deux énormes Absolute, dont celui que j’ai utilisé pour cette chronique.

Il-était-une-fois-civil-war-cover Scénario : Mark Millar
Dessins : Steve McNiven
Encrage : Dexter Vines, Mark Morales et collectif…
Couleurs : Morry Hollowell
Lettrage : Luccia Truccone et Christophe Semal
Cover : Steve McNiven
75 euros

Romain

Fan de comics depuis avant les années 2000, je suis un véritable boulimique de lecture. Fan de Nova, le vrai hein, pas le petit rigolo du moment, j’aime regarder les étoiles au moment de m’allonger pour lire et réfléchir à comment partager cette passion sur mon blog ou maintenant ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.