Le jour où les comics m’ont permis de m’accepter

Aujourd’hui je vais vous parler de comment les comics ont fait de moi une personne qui s’accepte.

Dire que les comics sont présents et importants dans ma vie ce n’est pas surprenant. Dire que les comics me font réfléchir sur le monde ce n’est pas nouveau. Grâce à eux j’ai compris que je suis féministe. Il y a également des personnages qui m’ont aidé à grandir. Instinctivement je pense à Rogue, Elektra et Captain Marvel.

Voici un extrait de la FAQ et la réponse à la question, quelle est ta super-héroïne préférée?

Avec la sortie de la série TV The Runaways sur Hulu, je me suis rendue compte que j’oubliais un personnage, Karolina Dean.
L’adolescence ce doux moment où tu ne sais pas vraiment quelle est ta place dans ce monde. Qui es-tu vraiment ? Es-tu ce que ta famille veut que tu sois ? Es-tu à l’opposé ? Es-tu un peu de tout ça ?
Je me suis longtemps considérée comme ‘différente’ au collège et au lycée. Mes camarades expérimentaient des choses qui ne m’intéressaient pas. C’est pas grave je savais citer dans l’ordre les grandes batailles Napoléoniennes. Les X-Men m’ont montré qu’il suffit juste de trouver le groupe qui nous correspond. Mais quel était ce groupe pour moi ?
Les choses sont devenues un peu plus claires en lisant Runaways #1. Si j’ai ouvert ce comics c’est parce que je suis tombée sous le charme de Nico Minoru en cover.

Et je n’étais pas la seule.

En plus de découvrir que ses parents sont des criminels, qu’elle est une alien avec la capacité de voler, de prendre une couleur arc-en-ciel et d’envoyer des rayons avec ses mains, Karolina Dean découvre qu’elle est amoureuse de Nico et qu’en fin de compte elle n’aime pas les garçons. Elle est venue compléter le tableau dans lequel figurait déjà Willow, Tara et…puis c’est tout. Karolina, Willow et Tara ont été acceptées par leurs ami.e.s. Leurs orientations sexuelles ne les ont pas changé. Elles sont restées qui elles étaient. J’aspirais tout simplement à la même sérénité intérieure et à la même indifférence collective. La vie n’est pas vraiment un comics ou une série TV. Le monde autour de moi ne voit pas les choses de la même manière, et il est très difficile de mettre un mot, sur une partie de soi, quand on sait que l’on va être rejetée. On se pose la question, qu’est-ce qui est le plus important, s’accepter soi-même ou s’assurer que tout le monde nous tolère, car on est ‘comme tout le monde’ ?

Il n’y a pas de bonne réponse à cela. J’ai mis du temps à comprendre mon orientation sexuelle. Je l’ai cachée, longtemps. Puis j’ai décidé de la vivre comme n’importe qui. Pourquoi devrais-je me sentir différente pour une chose que je n’ai pas décidée ? Les comics m’ont fait comprendre que j’avais le droit de préférer les filles, ils m’ont aussi montré que ce n’est pas ça qui me définit. Ce qui me définit, c’est d’aimer les comics, de faire du vélo même quand il pleut, d’attendre avec impatience Noël, de vouloir partir en Norvège tous les mois, d’avoir des origines espagnoles. Toutes ces choses forment ma personnalité, pas mon orientation sexuelle, qui  est banale, comme peut l’être celle des hétéros, des bis, et autres.

Merci Marvel Comics, d’avoir donné vie à Karolina Dean, à America Chavez, à Mystique, d’avoir fait évoluer Iceman, d’avoir publié les couples William Kaplan et Teddy Altman, et Angela et Sera.

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.