My Name is… Punisher

Avec la saison 2 de Daredevil qui approche, il était tout naturel de mettre la lumière sur l’un des personnages les plus charismatiques de l’univers Marvel, un véritable antihéros, n’hésitant pas à abattre froidement ses adversaires, ses victimes pourrait-on dire, je veux bien évidemment parler du Punisher !

my-name-is-punisher-une

On pourrait penser que le drame qu’à vécu Frank Castiglione, ou son passé au Vietnam sont les bases de ce qu’est le personnage, mais il faut remonter beaucoup plus loin, lors de son enfance et la lecture d’un poème de William Blake et le fait que toute créature a toujours besoin d’un être supérieur qui le domine pour lui faire peur. Un poème qui le marque lorsque peu de temps après son amour d’enfance, la jeune Lauren se suicide après un viole. Déjà Frank veut la venger, mais le frère de Lauren s’est déjà fait justice tout seul.

Quelques années plus tard, direction le Vietnam en 1968, après des études dans le clergé (!). Il y abat sa première victime, le sergent Mikuta, le premier d’une très longue liste ! Le service terminé, il rentre au pays, épouse sa fiancée Maria et devient papa de la petite Lisa Barbara et s’engage une seconde fois en prenant le nom de Frank Castle. C’est durant ce second service qu’il va adopter le symbole du crâne sur son buste (suite à sa traque de Monkey qu’il a appâté en dessinant des singes sur ses cadavres). A la fin de ce second service, il devient officiellement Frank Castle, revient auprès de sa famille et travaille pour le FBI.

1976 marque le drame que vit Frank, celui que tout le monde connaît, lors d’un pique-nique avec sa famille Frank assiste au meurtre d’un banquier par un membre de la Maggia, tous les témoins doivent être abattus, si Frank est laissé pour mort, sa femme et sa fille le sont vraiment. Frank devient alors le Punisher il se venge en tuant tout le clan Costa, hormis Billy Russo qui deviendra Jigsaw, l’un de ses plus fidèles ennemis, se défigurant en sautant par la fenêtre pour fuir.

Le Punisher tue des milliers de personnes, s’opposant à la mafia, au yakuza, à toutes les organisations criminelles possibles et inimaginables. Sa soif de vengeance ne s’étanche jamais. Il peut compter dans cette mission d‘éradication du crime sur Linus Lieberman, Microship, pour lui fournir renseignements et armes.

Le premier super-héros à croiser la route de Punisher est Spider-Man. Frank est alors manipulé par le Chacal, qui lui fait croire que Spider-Man est responsable de la mort de Gwen Stacy. Puis vient Daredevil, lorsque Frank s’échappe de prison. A noter que Frank se rend toujours à la police lorsqu’il les rencontre, jugeant les policiers comme des alliés dans sa lutte contre le crime. En prison, il croise Jigsaw qui le drogue. En s’échappant Frank se met à abattre les gens pour tout et n’importe quoi, un simple feu rouge de grillé et c’est la mort !

Le temps passe et la croisade de Frank devient toujours plus violente, lui-même le devenant toujours davantage. A tel point que Microship finira par l’enfermer et à lui repasser des images de sa famille. Mircoship finira par se faire tuer alors que Frank affronte son remplaçant. Puis Frank se rend au SHIELD, où il subit un lavage de cerveau pour tuer Nick Fury, que l’on désigne comme le meurtrier de sa famille. Il prend par ensuite au combat contre Onslaught, travaille pour Norman Osborn, s’oppose à Deadpool avant de rejoindre, un temps, les Marvel Knights de Daredevil aux côtés de Black Widow, Moon Knight ou encore Shang-Chi.

Peu après, Frank se suicide et devient un agent du Paradis sur Terre. Il affronte des démons, aux côtés de Daimon Hellstrom, et notamment leur lord : Bruno Costa, l’assassin de sa famille ! Et alors que les anges lui proposent le paradis, les armes se font plus insistantes et retourne sur terre pour combattre le crime.

Durant Civil War, le Punisher rejoint le camp de son héros, Captain America, accomplissant de nombreuses missions pour ce dernier. Mais il franchit la ligne en abattant froidement les vilains Goldbug et Plunderer, venus rejoindre le camp de Captain America. Le héros à la bannière étoile n’a d’autre choix que d’exclure l’antihéros.  A l’apogée de Dark Reign, Frank décide d’abattre la Cabale de Norman Osborn mais il finit par se faire tuer par Daken. Il est ramené à la vie par Morbius et devient Frankencastle, ce qui ne l’empêche pas de continuer de lutter contre le crime, même sous cette apparence.

Redevenant humain et guérissant grâce à la gemme de Cyttorak, il commence à prendre sous on aile Rachel Cole-Alves, unique survivante de la tuerie ayant eut lieu le jour de son mariage. Tous deux se mettent en traque de la Bourse, responsable du massacre. Une belle association voit le jour, avec en point d’orgue un combat contre Vulture, où Frank perd un œil. Ils iront même jusqu’à affronter Daredevil, qui détient l’Omega Drive, un disque contenant des informations sur toute la Pègre. Mais ces événements finissent par attirer l’œil des Avengers.

Il rejoint alors les Thunderbolts de Red Hulk, nouant une étrange relation avec Elektra, tuant également le frère de cette dernière, avant de revenir à Los Angeles, en solo, contre un énorme cartel de drogue.

my-name-is-punisher-1

  • Où retrouver le Punisher?

Plus que de grandes sagas, la lecture du Punisher pourrait plus s’apparenter à la lecture de run de très grands scénaristes. D’abord avec Punisher War Zone par Chuck Dixon et John Romita Jr. Avec la création de Microship. Vient ensuite la période culte et noir pour le personnage sous la plume de Garth Ennis, neuf ans, trois séries et presque cent vingt numéros. Un Punisher d’une rare violence, muet, efficace, impassible, une véritable machine à tuer, avec des personnages secondaires marquants et attachants. C’est le run indispensable et obligatoire pour tous fans du personnage. Must-have obligatoire ! Nous avons le War Journal de Matt Fraction durant la période Civil War, le travail de Remender et Frankencastle, l’excellent Punisher de Greg Rucka avec Rachel Cole-Alves et le dernier run en date, celui de Nathan Edmondson pendant Marvel Now !

Le Punisher existe dans le MCU grâce à la saison 2 de Daredevil sur Netflix avec John Bernthal dans le rôle.
Parfait pour ublier les trois films, avec trois acteurs différents. Le nanard de première catégorie avec Dolph Lundgren, un film d’action sans aucun rapport avec le comics qu’il traite. Puis le film avec Thomas Jane, qui contient des références au run de Garth Ennis. Puis le direct to dvd avec Ray Stevenson dans le rôle titre.

my-name-is-punisher-2

Punisher

my-name-is-punisher-cover Créée par : Gerry Conway &  John Romita Jr
Première apparition dans : The Amazing Spider-Man #129 
Vraie identité : Frank Castiglione puis Frank Castle
Pouvoirs : aucun pouvoir pour le Punisher mais entraînement militaire (guerre du Viêt Nam), expert en armes (toutes les armes), grande résistance, force de volonté incroyable, tueur impassible, grand athlète.

Romain

Fan de comics depuis avant les années 2000, je suis un véritable boulimique de lecture. Fan de Nova, le vrai hein, pas le petit rigolo du moment, j’aime regarder les étoiles au moment de m’allonger pour lire et réfléchir à comment partager cette passion sur mon blog ou maintenant ici.

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. C.M.F. dit :

    Le PUNISHER avec Lundgren est « sans aucun rapport » avec la BD ? Faut revoir le film et arrêter la mauvaise foi car à part le crâne manquant à son costume (mais présent sur ses dagues et le maquillage de Dolph) le film est une belle « adaptation » et une tentative louable, surtout pour l’époque…

  2. Romain dit :

    Cela ne reflète que mon avis (et il n’y a pas que l’absence du crâne qui fait défaut), certes cela était louable pour l’époque, certes c’est mieux que le film de 2004 mais on reste trop loin de l’univers de l’antihéros, selon moi.

  3. Jesse Pinkman dit :

    LE must (pour le moment), reste le dernier film fait War Zone, le plus fidèle a ce jour (mais manque de moyen et d’ambition….ce qui fait qu’il passe pour un petit film de série B), mais il manque pas de classe je doit dire….au vu du budget.

    Et sinon….je rajouterait un autre Run (que j’ai découvert récemment), pour rajouter a cette superbe collection….Punisher MaX de Steve Dillon et Jason Aaron…..vraiment SUPERBE !

    Un run en 4 volume (le 1er, le 2éme…le 3éme n’a rien a voir,c’est plusieurs histoire non connecter, puis le 4 et 5).

  4. Romain dit :

    AH ! Nous sommes d’accord pour War Zone ^^
    Et je te rejoint sur Punisher MaX, mais je devais faire des choix XD

  5. Jesse Pinkman dit :

    Et je comprend tout a fait c’est choix ^^.

    En tout cas, il me tarte de voir Bernthal dans la peau du Punisher (il est excellent dans TWD…d’ailleurs sa manque de folie maintenant xd), il était EXCELLENT dans Mob City (série annuler), dans Fury il est vraiment bon, ou dans sont petit rôle mais toujours trés bon, Le Loup De Walt Street.

    Je pense que c’est une évidence même (comme Robert Downey Jr en Iron Man), le mec a non seulement la gueule pour (la ressemblance fait flipper ^^), mais en plus il a cette folie dans sont jeu….et rien qu’a la vu du Trailer….il semble avoir tout compris du perso….

    Bref vraiment IMPATIENT.

  6. Romain dit :

    Entièrement d’accord, Bernthal a tout pour être le meilleur Punisher qui soit, le rôle est fait pour lui. Et le rapport Tony Stark/Robert Downey Jr est très bien trouvé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.