[Review] Avengers #5 « Planète Vagabonde »

Il aura fallu attendre longtemps avant un nouveau tome des Avengers d’Hickman après le triptyque d’Infinity. Pourquoi une telle attente, alors que le matériel est là ? Toujours est-il, qu’après Infinity, les Avengers ont pris un virage à trois cents soixante degré assez vertigineux. Ils sont passés de plus grands héros de la Terre à ceux de l’univers, en permettant aux races du Conseil Galactique de faire face aux Bâtisseurs, et même de sortir victorieux ! Et heureusement qu’ils se frottent à du cosmique, avec les incursions qui continuent de plus belle et ne cessent de faire douter notre cher Tony Stark. Mais est-ce que tout n’est pas déjà joué d’avance ? Les dés ne sont-ils pas pipés dès le départ ?

Avengers-5-une

La critique ★★★☆☆

Disons le d’entrée et tout de suite, ce cinquième tome des Avengers à la sauce Marvel Now n’est pas à la hauteur des précédents. Non pas qu’il soit mauvais, loin de là. Mais on se retrouve avec cinq épisodes qui font un peu office de transition, d’interlude après Infinity et avant quelque chose d’autre.

Il se passe, cependant, des choses dans ce tome. Tout d’abord la Terre, notre époque reçoit la visite d’un voyageur du futur, venu sauver notre planète de la destruction. Une autre planète, filant à grande vitesse dans le vide étoilé, fonce sur nous dans l’espoir que l’impact explose tout ! Ensuite, à cause de l’AIM, nous avons la visite de voyageurs en provenance d’une autre Terre, proche de disparaître suite à une incursion. Et quels visiteurs ! Puisqu’il s’agit des Avengers de ce monde ! Mais des Avengers bien différents, puisqu’ils ne sont pas là pour sauver les gens mais pour les asservir. Le SHIELD et les Avengers, l’AIM, tout le monde recherche ces Avengers, et lorsqu’une troisième équipe d’Avengers (des adaptoïdes) rentrent dans la danse, plus rien ne va ! Tous ces événements sont secondaires, hormis peut-être les adaptoïdes qui vont mener à quelque chose d’encore plus terrifiants, l’attrait principal résident dans la chute programmée, prévue de Tony Stark. Cela commence avec un face-à-face tendu avec Bruce Banner qui ne semble plus être dupe…

avengers-5-1

Comme je l’ai dit plus haut, ce ne sont pas de mauvaises histoires, mais elles cassent le rythme. Après les récents événements, qui n’ont cessé de monter en intensité de façon crescendo, la pression redescend d’un coup et c’est un peu difficile à digérer. On a l’impression qu’il ne se passe rien, pourtant si Hickman nous a habitué à quelque chose depuis le début de son run, c’est que rien n’est fait ou du au hasard.  Graphiquement, les neuf dixièmes du tome sont signés Salvador Larroca. Ce n’est pas mauvais, bien loin de là, mais ce n’est pas non plus fantastique. L’artiste semble un peu avoir du mal à se motiver en ce moment (hormis sur Darth Vader où il semble bien motivé). Il montre encore une fois qu’il a beaucoup plus de facilités quand ses personnages n’ont pas de visages humains.

Un tome moyen de par le fait que nous sommes dans le creux de la vague entre deux grands événements dans le run d’Hickman. Les histoires n’en restent pas moins intéressantes, d’autant que Jonathan Hickman a toujours quelques petits indices, éléments à laisser traîner ici ou là.

avengers-5-2

Avengers #5

Avengers-5-cover Planète Vagabonde
Scénario : Jonathan Hickman
Dessins : Salvador Larroca, Esad Ribic, Mike Deodato Jr, Butch Guice
Couleurs : Frank Martin, Laura Martin, Paul Mounts, collectif…
Lettrage : Roma
Cover : Esad Ribic
14,95€

Romain

Fan de comics depuis avant les années 2000, je suis un véritable boulimique de lecture. Fan de Nova, le vrai hein, pas le petit rigolo du moment, j’aime regarder les étoiles au moment de m’allonger pour lire et réfléchir à comment partager cette passion sur mon blog ou maintenant ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.