[Review] Daredevil « Redemption »

Pour accompagner la saison 2 de Daredevil sur Netflix, Panini Comics édite un one-shot, de 6 numéros, un peu tombé dans l’oubli car il date de 2005. Il s’agit de Daredevil « Redemption » de David Hine et Michael Gaydos.

daredevil-redemption-rev-une

La critique ★★★★☆

On a tendance à l’oublier mais avant d’est un super-héros qui traine la nuit dans les rues de Hell’s Kitchen, Matt Murdock est un avocat. Son crédo c’est défendre la veuve et l’orphelin et ceux qui sont jugé coupable avant le début du procès. C’est d’ailleurs la mission que vient confier la mère d’un jeune marginal à Matt. Pour cette histoire, Matt quitte New-York et sa « société moderne » pour découvrir la ville de Redemptoin en Alabama où il ne fait pas bon, ne pas être catholique, ne pas être dans la norme et vouloir se démarquer.

Joel Flood qui a des livres satanistes et d’autres religions et rejeter par ses pères car il a les cheveux longs, joue au rebelle et traine loin de tout le monde. Cela pourrait être sans conséquence jusqu’au moment où il est accusé du meurtre d’un jeune enfant. Les preuves sont un peu faibles, les dépositions semblent être dictées par la police afin de condamner au plus vite ce jeune que tout le monde accuse. Mais en Alabama peut de chance de passer sa vie en prison, ici la peine de mort existe.

Matt va devoir enquêter, légalement, car l’Alabama n’est pas un état habitué aux super-héros et surtout il est surveillé de près pour la simple raison qu’il n’est pas du coin.

daredevil-Redemption 1

Pour écrire Daredevil « Redemption » David Hine s’est inspiré du fait divers West Memphis Three. On se laisse embarqué dans cette histoire qui semble dattée d’une autre temps mais malheureusement ce n’est pas le cas. On a beau être dans un pays civilisé,il y a encore des bastions de l’obscurantisme qui persistent.

David Hine ne veut pas portr de jugement et ne nous donne pas son point de vue. Tout ce qu’il veut, comme Matt c’est les faits et découvrir la vérité quel qu’elle soit. Personne ne mérite d’être jugé parce qu’il est différent et certains actes ne méritent pas le pardon mais au moins on peut les excuser.

Dans cette histoire Daredevil n’a pas sa place, seul Matt compte, c’est tellement rare et c’est bien dommage. D’ailleurs les rares fois où il apparait il sème la zizanie. 
Le style de Michael Gaydos colle parfaitement à ce récit et à cette localité de Redemption un peu crasseuse. Pas besoin de mettre les personnages en valeurs, ils sont le royaume de Dieu comme du Diable. 

Si vous aimez quand Matt est un avocat cette lecture est pour vous.Si vous aimez Matt quand il porte son costume vous allez découvrir qu’il est plus que l’homme sans peur.

daredevil-Redemption-2

Daredevil

daredevil-redemption-cov Redemption
Scénario : David Hine
Dessins : Michael Gaydos
Couleurs : Lee Loughridge
Lettrage : Eletti
Cover : Bill Sienkiewicz
17,50€

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.