Review Express #1

Nouveau rendez-vous hebdo. Chaque semaine des Review Express de ce que j’ai lu dans la semaine, sans avoir le temps de faire une review dédiée. Du VO, du VF, tout y passe, en un peu plus de 140 caractères.

Review Express 1-une

  • Spider-Gwen #4

La critique ★★★★☆

En quatre numéros, Jason Latour et Robbi Rodriguez nous livrent beaucoup d’informations. Gwen et son père. Gwen et les Mary Janes. Gwen sous le masque de Spider-Gwen (même si elle est appelée « Spider-Woman » par les gens). Spider-Gwen face au Vulture et face à la police. Depuis le début on sait que c’est dur pour Gwen sa situation. Car elle fait ce qui lui semble juste, même si tout le monde ne le voit pas. Et à cause de Peter Parker et sa mort (qui n’a pas été dans cette série). Difficile de ne pas chercher des ressemblances entre l’histoire de Peter Parker sur Earth-616, et le Peter Ultimate qui ont tous les deux fait face à la mort de Gwen à cause de leur action en tant que Spider-Man. Numéro un peu plus tranquille, moins héroïque, mais qui nous fait aimer un peu plus Gwen. On se rend compte que dans ce monde aussi May Parker est chouette, comme son double de Earth-1016. J’espère qu’elle va survivre à Secret Wars.

Spider-Gwen-4-couv Most Wanted? – Part 4
Scénario : Jason Latour
Dessins : Robbi Rodriguez
Couleurs : Rico Renzi
Lettrage : Clayton Cowles
Cover : Robbi Rodriguez
  • Guardians of the Galaxy #26

La critique ★★★☆☆

Que fait-on quand on est un Guardians of the Galaxy et qu’on vient de sauver l’univers sans qu’il le sache ? On boit des verres ! Peter et Kitty profitent de leurs premiers instants en tant que jeunes fiancés. Tout va bien jusqu’à ce que la garde de Spartax arrivent. On entend déjà les coups de feu siffler mais non. Ils viennent emmener les nouveau roi élu de Spartax, Peter ! Oui vous avez bien lu. Le mec qui préfère faire bouger le système en dehors du système, se retrouve au coeur. Les Kree et les Skrull sont au plus bas, c’est le moment de faire vraiment bouger les choses à grandes échelles. Bien évidemment Brian M. Bendis prépare quelque chose et il est bien accompagné par Valerio Schiti aux dessins.

Guardians_of_the_Galaxy_26_cov Scénario : Brian M. Bendis
Dessins : Valerio Schiti
Couleurs : Jason Keith
Lettrage : Cory Petit
Cover : Valerio Schiti
$3,99
  • Guardians of the Galaxy #27

La critique ★★☆☆☆

Kindun (la planète vivante) attaque Spartax, car Gamora y est. Et ce gros méchants est venu avec ses amis les Chitauri (première fois que je les vois dans un comics, ils sont aussi moche que dans le film Avengers). Sans trop réfléchir au pourquoi du comment tout le monde fonce tête la première dans la bataille. Mais Gamora qui est level-up grâce au Black Vortex. Et c’est finalement en dialoguant qu’elle met fin au combat. Cela lui ouvre les yeux, elle est une menace pour l’univers et elle doit régler son compte à Thanos une bonne fois pour toute. Peter n’était pas prêt pour cela. Il est prêt pour rien, si ce n’est passer du bon temps avec Kitty. Est-ce que ce départ annonce la fin des Guardians ? Bendis ne répond pas à la question et je me demande si on l’aura car la série est finit pour laisser place à Secret Wars. C’est très étrange de finir de cette manière une série. C’est ne pas rendre hommage au groupe et aux lecteurs. Heureusement que Valerio Schiti nous fait plaisir.

Guardians_of_the_Galaxy_27_cov Scénario : Brian M. Bendis
Dessins : Valerio Schiti
Couleurs : Jason Keith
Lettrage : Cory Petit
Cover : Valerio Schiti
$3,99
  • Black Widow #18

La critique ★☆☆☆☆

Natasha Romanov met fin à l’organisation CHAOS avec un petit couteau. L’organisation qui semblait très secrète, toute puissante, se fait avoir avec un petit couteau. Nathan Edmondson montrait des faiblesses depuis qu’il a mit Black Widow aux trousses de CHAOS. Ça ne s’est pas arrangé avec ce numéro. Finalement Edmondson balaye de la main, le dernier arc pour répondre aux questions que se posent Natasha dans Black Widow #1 : Qu’elle est ma place dans le monde ? Puis-je vivre « seule » ? Les réponses ne sont pas vraiment là. J’espère que Edmondson et Noto donneront un dernier numéro spectaculaire à cette série qui a perdu de sa superbe avec le temps.

black-widow-18-cov-1 The Path
Scénario : Nathan Edmondson
Dessins : Phil Noto
Lettrage : Clayton Cowley
Cover : Phil Noto
$3,99
  • Spider-Man #6 « Spider-Verse 1/4 »

La critique ★★★☆☆

J’adore la capacité qu’a Dan Slott de nous faire croire que c’est tout à fait normal de voir autant de Spider-Wo-Men. Comment ça vous ne connaissez pas les Spider-Man de Earth-449, Earth-70105, Earth-13, (Beverly Hills 90210 ?!) et je peux continuer comme ça un moment. Qui sont ces gens ? C’est quoi ces mondes ? Histoire de compliquer un peu plus ils s’appellent tous plus ou moins pareil, bah oui c’est logique : Spider-Man Cosmique, Spider-Man Punk, Spider-Man Noir. Sans oublier les clones. Arrrrgh ! C’est un enfer ! Puissance 36 987 !
Ce qui est super c’est qu’ils se connaissance tous plus ou moins. Genre ils se font un barbecue tous les ans, tous ensemble. Tu m’étonnes que Morlun et des frères/sœurs sont fâchés de ne pas être invités et qu’ils décident de les manger pour se venger. En gros j’ai lu sans comprendre qui était qui et qui se faisait manger ou non. A part ceux de Earth-616 et Earth-1610 pour les autres j’ai pas cherché à comprendre. En tout cas il y a un bon côté à cet event, voir un intérêt majeur à Secret Wars, simplifier les mondes et détruire le multi-verse. C’est pas la peine de se trainer 36 987 mondes parallèles qui ne servent à pas grand chose.

Si vous êtes un grand fan de Spider-Man vous devez adorer Spider-Verse, sinon pour les autres ça va bien se passer rassurez-vous.
A noter dans ce magazine la présence au sommaire de Spider-Woman #1 (Vol. 5) par Dennis Hopless et Greg Land. Et l’arrivée de Spider-Gwen !

spider-man-spider-verse-couv Scénario : Dan Slott
Dessins : Olivier Coipel, Giuseppe Camuncoli
Encrage : Olivier Coipel, Wade Von Grawbadger, Cam Smith
Couleurs : Justin Ponsor, Antonia Fabela
Lettrage : Laurence Hingray
Cover : Olivier Coipel
4,80€
  • Axis #2

La critique ☆☆☆☆☆

J’avais déjà trouvé le prélude et Axis #1 une vaste blague. Pas bien amener et bof niveau dessins. J’ai lu Axis #2 pour voir si la tendance s’inversait, c’est pas le cas, je vais arrêter là. Les méchants qui sont pas trop méchants et les gentils qui pètent un câble… Pour avoir lu certaines séries post-Axis il semblent ne pas y avoir trop de conséquences, sauf pour Scarlet Witch et Quiksilver qui ne sont plus des mutants et plus les enfants de Magneto (COMPLOT ! Marvel veut tuer les mutants pour ne pas faire de promo aux films de la Fox. Tous les mutants vont disparaitre après Secret Wars, pour laisser les places aux Inhumans…) Si vous aimez bien Axis n’hésitez pas à me convaincre.

axis-2-couv Scénario : Rick Remender
Dessins : Leinil Francis Yu
Encrage : Gerry Alanguilan
Couleurs : Laura Martin, Matt Milla & Edgar Delgado
Cover : Jim Cheung
4,30€
  • Spider-Man « Bleu »

La critique ★★★☆☆

Le duo Jeph Loeb et Tim Sale, reviennent sur une période importante de la vie de Peter Parker, le début de son histoire d’amour avec Gwen Stacy. Pour l’anniversaire de la mort de Gwen, Peter se livre à celle qu’il aime toujours, même si depuis il est marié et heureux avec Mary-Jane Watson.
Je ne suis pas une grande fan de Spider-Man, je l’ai toujours trouvé un peu kitch et complétement bi-polaire. Gros blagueur quand il a un masque et complètement naze sans, surtout avec des filles. Avec Spider-Man « Bleu » j’ai appris qu’il connaissait Gwen et Mary-Jane en même temps et pas l’une après l’autre. Les dessins de Tim Sale son merveilleux et respectent le style des 60’s. Le scénario de Jeph Loeb tient la route mais j’aurais préféré qu’il se concentre sur Peter et qu’il y est moins de Spider-Man. J’ai sauté tous les passages où se dernier se bat face à Green Goblin, Vulture, etc. Même si son quotidien en temps que super-héros est très important, ce n’est pas ça qui décide Peter à sortir avec Gwen, qui finalement est peu présente par rapport à MJ.

spider-man-bleu-couv Scénario : Jeph Loeb
Dessins : Tim Sale
Couleurs : Steve Bucelato
Lettrage : Ramone
Cover : Tim SaleHachette – Marvel Comics, la collection de référence

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.