Review Express #21

Au sommaire de cette review express VF, VO tout y passe, pour le meilleur et pour le pire. Vous prendrez bien un peu de FCBD Doctor Strange et de All-New Avengers chez Panini Comics et la suite des nouvelles aventures de Hawkeye en VO.

  • All-New Avengers #12 (All-New All-Different Avengers #14)

La review ★★★☆☆

Ah ! Je pensais lire la suite du voyage dans le temps de Vision mais non. On a un épisode centré sur Nadia Pym, la nouvelle Wasp, qui traine toujours avec Janet Van Dym, l’ancienne Wasp qui joue un rôle de tuteur. Comme tous les jeunes qui mettent un costume pour la première fois Nadia a les yeux remplie d’étoile, des idéaux très importants sur ce que doivent être les super-héros. Forcément voir les Avengers se disputer à cause de Civil War II, son monde en prend un sacré coup. Ce personnage s’inscrit dans la lignée de Ms Marvel, de Hawkeye, de Nova, de Spider-Man, des jeunes qui découvrent le métier et qui veulent bien faire. Si vous aimez les autres personnages aucune chance que ce soit différent ici. La recette est la même, en tout cas sur la phase de présentation.

Il faudra attendre la série solo, qui arrivera très bientôt pour voir en quoi elle est plus qu’une « nouvelle héroïne jeune ».

Rage against the machine
Scénario : Mark Waid
Dessins : Adam Bubert
Couleurs : Sonia Oback
Cover : Ryan Stegman
4.90€
  • Hawkeye #2

La review ★★★★☆

En arrivant sur la côte ouest Kate pensait démarrer une nouvelle vie de détective privée tout ce qu’il y a de plus classique. Mais peut-on vraiment être une détective privée classique quand on est aussi Hawkeye ? Oui c’est une question rhétorique. Même si au début l’affaire ressemble à un « simple » harcèlement cela s’annonce bien plus compliqué. Mikka n’a pas seulement un admirateur secret très envahissant. Elle est suivi par un admirateur secret qui semble avoir cherché de l’aide pour être moins un douchebag, mais a rejoint une secte. D’ailleurs cette secte laisse des flyer partout et il se passe toujours quelque chose mal à proximité de l’un d’eux.

Cette série Hawkeye semble être une excellente zone de confort. On ne sait pas ce qu’on va lire mais on sait d’avance que ça va être rythmé, drôle et beau.

Scénario : Kelly Thompson
Dessins : Leonardo Romero
Couleurs : Jodie Bellaire
Cover : Julian Totino Tedeso
  • FCBD Doctor Strange

J’espère que samedi 6 mai vous vous êtes rendus chez votre dealer/dealeuse de comics préféré/e, que vous avez échangé deux, trois mots avec lui/elle et que vous êtes repartis avec l’un des nombreux free comic book que les éditeurs français ont proposés cette année. Le mien m’a gentillement sauvé celui de Panini Comics centré sur Doctor Strange. Je ne vais pas vous parler de l’histoire. (C’est Doctor Strange qui s’entraine pour projeter sa version astrale alors qu’il est encore élève de Kamar-Taj. Voila.) Non, je vais vous parler de la préface écrite par Fabrice Sapolsky, l’un des fondateurs de Comic Box. Il nous donne le titre d’Agents of COMICS. Nous sommes tous des geeks de comics. On pourrait en parler pendant des heures. Trainer sur Internet sans voir le temps passer. Lire, relire, rerelire sans cesse ces aventures qui nous transportent. Il faut savoir une chose, nous avons un grand rôle dans cette économie du divertissement. Si elle existe c’est grâce à nous. Si Marvel, DC, Image, Boom! Dark Horse, Panini, Bliss, Urban, Glenat, Delcourt, etc. publient des comics c’est parce que nous sommes là pour leur faire confiance. Pour attendre avec impatience les prochaines publications. Si il n’y a plus de lecteurs, il n’y a plus de comics. Ou du moins il n’y a plus de créativité, de prise de risque, de surprise. Ne voyez pas en la décision de Marvel Comics de faire « revenir » des vieux héros l’aveu d’un échec avec la politique de diversité. Cette décision créative que l’on connait depuis ces dernières années fonctionne. Les ventes de comics en 2016 ont considérablement baissées car les américains étaient en période électorale. Quelque soit le pays, quand il y a élection les gens ont peur pour l’avenir, dépensent moins et le premier secteur à souffrir c’est le divertissement, la culture, l’art. « Ce n’est pas vitale. » En France cela a été pareil en ce début d’année 2017. Mon dealer m’en parlait, il connait un début d’année compliqué, comme c’est le cas tous les cinq ans.

Si tous ces comicshop existent c’est grâce à nous ! Et c’est ça notre plus grande mission, aller régulièrement chez eux, acheter des comics, et d’une manière leur dire merci d’être là. Je sais tout le monde n’a pas un vendeur de comics près de chez soi. Amazon, Fnac, c’est quand même pratique. J’achète aussi des comics chez eux, parce que parfois c’est plus facile. Mais ce n’est rien comparé à mes visites quasi hebdo chez mon comicshop pour prendre mes kiosques, voir les nouveauté, discuter avec eux, de films, de manga, de la vie. Ça je ne l’aurais jamais avec le site web d’Amazon ou un agent de caisse de la Fnac.

Ce message ce n’est pas que moi qui vous le dit, mais tout le crew. Basile a fait confiance à son vendeur de comics, Bulles en vrac, et il a découvert Nova et Thor. (Je suis quand même un peu vexée qu’il écoute plus son vendeur de comics que moi… ^^) Et ça, ça n’a pas de prix. Donc allez-y, franchisez la porte d’un comicshop vous ne le regretterez pas.

Et si vous êtes de passage à Orléans passez dire le bonjour au Miskatonic Shop, rue Jeanne d’Arc. Ce sont de vrais amours.

Apprenti Mystique
Scénario : Will Corona Pilgrim
Dessins : Andrea Di Vito
Couleurs : Laura Villari
Cover : Michael Ryan

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.