[Review] Infinity Crusade

Le combo Jim Starlin, Ron Lim, Thanos, Adam Warlock, les Infinity Stones arrive au terme de la grande trilogie des années 90.

La review ★★★☆☆

Après Thanos, le Magus on a à faire à Goddess. La partie positive de l’âme d’Adam Warlock. La pure bonté. Mais ‘pure bonté’ ne veut pas dire que le monde va devenir parfait. Un extrême reste un extrême. Car même si la Déesse ne veut que paix et amour, elle n’a pas l’intention de faire preuve de flexibilité pour les personnes qui mettent en doute la religion.
On se retrouve dans la narration classique de cette trilogie « Infinity ». Le méchant commence à émerger quelque part dans la galaxie. Les héros de la Terre se réunissent au QG des Avengers pour débattre de ce qu’il faut faire. Une force extérieure, qui n’est pas connue de tous, agit dans son coin. Et Thanos. Au bout de trois lectures ça commence à faire redondant. Starlin a voulu donner le même temps de parole à tout le monde, alors qu’on aurait pu se passer de toutes les scènes de avec les héros de la Terre. J’aurais été plus intéressée de voir Goddess faire le ‘bien’ sur plus de planètes, ce qui oblige le lecteur/la lectrice a se méfier d’elle immédiatement. Car voir l’extrême bonté être au final une mauvaise chose c’est plus ‘déroutant’ que de constater que Magus est mauvais.

Venant d’Orléans, j’étais très amusée de voir un air de ressemblance avec Jeanne d’Arc. L’édito de Christian Grasse viendra confirmé mon impression. Honnêtement j’ai préféré Infinity Crusade à Infinity War, car l’adversaire était bien plus déroutante, et il était aussi plus évident des voir des héros, comme Charles Xavier, s’interroger sur l’obligation de la combattre. Je n’ai pas trouvé que Lim était en deçà, il avait juste moins de case pour s’amuser, mais ça reste tout de même très remarquable et assez impressionnant.

Infinity Crusade

Scénario : Jim Starlin
Dessins : Ron Lim
Encrage : Al Milgrom
Couleurs : Ian Laughlin & Mike Kenny & Tom Vincent
Cover : Ron Lim25 €

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.