[Review] Iron Man & Avengers #6

Vous n’allez jamais deviner quelle est la série qui ma le plus déçue dans ce Iron Man & Avengers #6. Bon et c’est sans parler de la merde éditoriale de la part de Panini Comics.

La review ★★★☆☆

Message à l’attention de Panini Comics. A quel moment, vous vous êtes dit que ce n’était pas un problème de spoiler le contenu de Uncanny Avengers qui va se trouver dans Avengers #7, qui sort en décembre, avec les numéros de Captain America Steve Rogers qui se trouvent dans Iron Man & Avengers #6 sorti en novembre ? En plus vous le dites, pour voir la terrible défaite de Red Skull rendez-vous le moi prochain. Mais putain ! Vous me gacher le plaisir de découvrir que les Uncanny Avengers vont réussir à battre Red Skull et à lui enlever le cerveau de Charles Xavier. Non on s’en fou, montrant directement Captain America qui tue red Skull sans état d’âme. Je t’aime Panini Comics mais pas aujourd’hui.

Captain America Steve Rogers #14 – #15 – ★★★☆☆

Scénario : Nick Spencer / Dessins : Jesus Saiz & Javier Pina & Andres Guinaldo / Couleurs : Rachelle Rosenberg

J’ai compris, je dois me plier à la volonté générale. Je dois accepter Captain America Steve Rogers pour ce qu’elle est. Une longue série, où on voit Captain America mettre en place son plan, si je veux apprécier un minimum Secret Empire. Entre nous j’ai pas la foi de commencer 2018 en détestant un event. Donc je tente d’arrêter de rechigner sur cette série. Mon dieu que c’est dur, car la création du haut conseil de l’Hydra a un mauvais épisode, rempli de cliché,s mais je ne dis rien. Captain America qui nous raconte comment il a toujours servi les idéaux de l’Hydra et non de l’Amérique, je ne dis rien. Même si ça à l’air de plus en plus tiré par les cheveux et que je sens qu’à la fin de Secret Empire on va nous sortir une pirouette nulle comme quoi, c’était des faux souvenirs. Je ne dis rien non plus concernant la passivité de Captain Marvel face à Captain America qui ne veut pas du bouclier qui peut protéger TOUTE la Terre. Laissez-moi juste dire que c’est moche. Par contre les gars sont des génies, ils ont trouvé pire que Jesus Saiz pour dessiner cette série. Celui qui dessine les scènes avec Sharon Carter. Cela m’oblige à aimer ici Jesus Saiz. Franchement c’est fort.

Ironheart #5 – ★★★★★

Scénario : Brian M. Bendis / Dessins : Stefano Caselli / Couleurs : Marte Garcia

Ne pas pleurer. Ne pas pleurer devant le génie de Bendis. Ne pas pleurer devant cette mère qui se fait du soucis pour sa fille, car elle sait qu’elle ne peut rien dire. Elle veut le meilleure pour sa fille et elle ne peut pas lui demander de ne plus être altruiste. Au passage ça nous permet de nous rendre compte qu’en plus d’être un génie, Riri Williams est la meilleure d’entre nous, avec Lunella Lafayette et Kamala Khan. Tout est bien qui fini bien pour la première mission de Riri dans son armure d’Ironheart. Elle rentre en vie chez elle, pour le plus grand soulagement de sa mère. Oh et au passage elle envoi chier, avec classe, Sharon Carter et le SHIELD. Vraiment, c’est dur de ne pas pleurer.

 

Thor #17 – ★★★☆☆

Scénario : Jason Aaron / Dessins : Russell Dauterman / Couleurs : Matthew Wilson

Un petit cours de théologie ça vous dit ? Jason Aaron nous montre que les Dieux aliens, sont comme les humains, nés avec le pouvoir. Ils l’utilisent pour se servir eux-même. Sharra et K’ythri sont vraiment des piètres dieux. Ils sont sont pas là pour inspirer la bonté mais la crainte. Thor est là pour les faire descendre de leur piedestale. Thor, cette humaine mourante, qui a un pouvoir immense, mais qui n’est pas une déesse. Elle va vite leur faire passer l’envie d’être arrogant et ce sera très doux.

 

Mighty Captain Marvel #3 – ★☆☆☆☆

Scénario : Margaret Stohl / Dessins : Ramon Rosanas / Couleurs : Michael Garland & Marcio Menyz

Qui s’en fou de plus en plus de ce qui peu lui arriver à Captain Champignon ? On va dire que c’est moi ! J’aime beaucoup Margaret Stohl, vraiment. Ses livres persos et Marvel sont chouettes. Elle est drôle et engagée sur Twitter. Mais bon, je le sens bien que cette série ne mène nul part. Je peux me tromper, et j’espère me tromper. J’envie de voir un truc héroïque, ou bouleversant. Je pense que je ne suis pas aidée par le rythme de publication qui est très lent et qui casse la lecture. Pas de chance Stohl, mais ton début de série ne soulève pas des foules. Peut-être est-ce du à un choix éditorial. Ne pas partir trop loin car Secret Empire arrive je ne sais pas. En tout cas une chose est sûre, ça ira un peu mieux avec le départ de Rosanas.

Captain America Sam Wilson #18  – ★☆☆☆☆

Scénario : Nick Spencer / Dessins : Daniel Acuña / Couleurs : Daniel Acuña

Nick Spencer est un enfant. Au début il avait la série Captain America Sam Wilson et il écrivait des trucs forts. Il donnait l’impression de lâcher des uppercuts à chaque numéro. Puis après il a commencé Captain America Steve Rogers et sa TRÈS GRANDE intrigue. Et il a un peu abandonné son jouet Sam Wilson, au point de le faire tourner en boucle sur : T’es pas mon Captain America. Je prends des coups, je m’énerve et j’en donne à mon tour. Rage est incontrôlable. J’ai l’impression de lire la même chose depuis le numéro de l’enterrement de James Rhodes. C’est dommage car il pourrait faire tellement plus et conclure cet arc Rage/Americorps une bonne fois pour toute et arrêter de faire douter Sam Wilson à chaque début de numéro. A croire qu’il ne fait pas aller trop vite pour attraper le train Secret Empire juste à temps.

Iron Man & Avengers #6

Naissances d’un empire
Scénario : Nick Spencer
Dessins : Jesus Saiz
Couleurs : Rachelle Rosenberg
Cover : Gabrielle Del’Otto5,50€

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.