[Review] Le Procès de Jean Grey

Ce tome « Le Procès de Jean Grey » pourrait être considéré comme un mixte entre le sixième tome d’All-New X-Men et le troisième de Guardians of the Galaxy. Nous proposant deux séries médiocres, ou du moins sans nouveautés et sans vif intérêt, Brian M. Bendis a du se dire que faire vivre une aventure entre les deux équipes pourraient, peut-être, mettre, enfin, un peu de peps aux deux séries.

proces-jean-grey-rev-une

La critique ★★☆☆☆

Reconnaissons, d’entrée, que le titre de cette saga, The Trial of Jean Grey a le mérite de mettre l’eau à la bouche. A titre prometteur, espérons que le scénariste tienne sa promesse. Les premiers X-Men s’habituent à leur nouvelle vie dans l’ancien complexe de Weapon X, et à leur nouvelle alliée, Laura, X-23. Nous avons d’ailleurs le droit à l’une des premières scènes qui m’ait vraiment amusé sur le titre des mutants, avec cette excellente dispute entre Jean et Scott, avec le pauvre Angel entre eux deux essayant de manger. Scène me rappelant que Bendis avait un excellent don pour des dialogues savoureux. Tout se passe pour le mieux dans le meilleur des mondes donc, quand l’école est soudainement attaquée par un groupe d’élite Shi’ars qui capture Jean Grey après une belle fessée à ses coéquipiers ! A peine le temps de se remettre que débarquent les Guardians of the Galaxy, ayant eu vent de cette attaque sournoise et expéditive. Voilà tout ce petit monde qui part dans l’espace, direction le monde trône Shi’ar, où Gladiator est bien décidé à faire le procès de Jean Grey pour les crimes de son incarnation future, et morte à notre époque (!!!), sous l’emprise du Dark Phenix ! Bref, un procès pour des crimes qu’elle n’a pas (encore (?)) commis. Et si cette envie de justice, qui s’apparente plus à un besoin vital de vengeance, semble juste aux yeux de Gladiator, ce n’est pas forcément le cas pour les nombreux personnages l’entourant, ou de tous les membres du conseil galactique.

Alors que Jean est livrée à elle-même, ne comprenant absolument pas ce qu’on lui reproche, ce qui est plus que normal, les Guardians et les X-Men foncent à travers l’espace pour la sauver. Entre différents combats, le jeune Cyclope va tomber sur un certain Corsaire, ce qui va passablement chambouler le jeune mutant, et nous offrir, à nous lecteurs, quelques scènes particulièrement sympathiques et touchantes. Preuve que Bendis est encore capable de nous offrir de belles scènes, fortes, riches en émotions et aux excellents dialogues. Alors pourquoi est-ce rare depuis Marvel Now ?

proces-jean-grey-rev-1

Panini Comics nous annonce en quatrième de couverture, un récit qui bouleversera profondément les deux super-équipes… Heureusement que je suis sérieux et que je n’utilise pas le mot « lol » dans mes reviews, sinon ce serait le cas… Parce qu’à part de nouveaux pouvoirs pour Jean (qui sont loin d’être transcendants) et un membre qui quitte son équipe (pour un temps et cela se comprend), rien de marquant, rien de bouleversant ! Au contraire, alors que le point de départ de ce procès me paraissait intéressant, encore une fois Bendis dévie de son projet principal et l’intérêt principal, et unique de ce tome se résume aux retrouvailles père/fils entre Corsaire et Scott. Je m’attendais à autre chose qu’un gros câlin même si cela est bien écrit. La saga se nomme le Procès de Jean Grey et non la Paternité de Corsaire… D’ailleurs le procès ne se résume qu’à peine quelques pages… Dommage, j’aurais bien voulu que cela soit un tout petit peu plus approfondi. Niveau dessin, rien à redire, entre Stuart Immonen, Sara Pichelli (j’adore cette dessinatrice) et David Marquez, nous avons le droit à du très grand art. C’est beau, l’action est vivante, du rythme, des combats qui prennent vie sous nos yeux, une faune et une flore spatiale extraordinaire. Un gros bon point !

Une idée de départ intéressante, plaisante même, de superbes dessins mais malheureusement, cela tombe encore une fois à l’eau. On ne cesse de nous promettre monts et merveilles mais le résultat n’est jamais à la hauteur de nos attentes. Ce n’est pas mauvais, juste quelconque.

poces-jean-grey-rev-2

Guardians of the Galaxy/All-New X-Men

procès-jean-grey-cover Le Procès de Jean Grey
Scénario : Brian M. Bendis
Dessins : Stuart Immonen, Sara Pichelli et David Marquez
Encrage : Wade Von Grawbadger, Sara Pichelli et David Marquez
Couleurs : Marte Gracia et Justin Ponsor
Lettrage : BIT, RAM
Cover : Sara Pichelli
14,95€

Romain

Fan de comics depuis avant les années 2000, je suis un véritable boulimique de lecture. Fan de Nova, le vrai hein, pas le petit rigolo du moment, j’aime regarder les étoiles au moment de m’allonger pour lire et réfléchir à comment partager cette passion sur mon blog ou maintenant ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.