[Review] Life of Captain Marvel

A l’approche du film Captain Marvel, il était temps de faire un petit voyage dans le passé de Carol Danvers, afin de comprendre comment une jeune fille a décidé de rejoindre l’US Air Force, et d’être aujourd’hui Captain Marvel. Direction le Maine, pour passer l’été.

Cet article contient des reviews express des issues VO.
Scénario : Margaret Stohl / Dessins : Carlos Pacheco & Marguerite Sauvage / Encrage : Rafael Fonteriz & Marguerite Sauvage / Couleurs : Marcio Meniz & Marguerite Sauvage

Life of Captain Marvel #1 ★★★★☆☆

Le passé de Carol Danvers n’est pas simple. Que ce soit dans son histoire personnel, qu’éditorialement. Carol prenant de l’importance chez Marvel Comics, il se fallait un comics qui revient sur sa vie d’avant être contaminée par l’ADN Kree de Mar-Vell.

Je trouve que les histoires qui alternent le présent, avec des flashbacks, le tout mis en place par deux artistes c’est toujours une bonne idée. Le scénariste peut ainsi raconter deux histoires qui se répondent. Jeff Lemire et Ramon Perez avaient réussi cela avec la série All-New Hawkeye et c’était génial. J’étais très curieuse de voir ce que ça allait donner : 1. parce que j’adore Captain Marvel, 2. parce que Margaret Stohl me déçoit un peu depuis qu’elle a pris en main ce personnage, 3. parce que Marguerite Sauvage.

Carol semble avoir eu des problèmes avec son père durant son enfance, qu’elle le veuille ou non cela a eu un impact sur l’adulte qu’elle est devenue. Il faut reconnaitre que sa vie a été très compliquée, Civil War II, Secret Empire, elle a besoin de faire une pause. De rentrer chez sa mère, de ne pense à rien. Mais c’est jamais si simple car son père semble réussir à fiche en l’air les choses bien après sa mort.

C’est intéressant cette plongée dans l’intimité de Carol, de rencontrer sa mère (que je croyais morte, ne me demandez pas pourquoi) et sa mère. De les voir accepter la vie de Carol loin d’eux tout en espérant la voir plus souvent.

Pour le coup je n’attends pas de lire de Captain Marvel, mais plutôt de Carol Danvers. Stohl semble être du même avis pour ce premier numéro est c’est cool. Bien évidemment tout cela est très doux grâce aux planches de Pacheco et Sauvage qui sont superbes et fusionnent comme il faut.

P.s : Carol a de nouveau les cheveux longs 💙

Life of Captain Marvel #2 ★★★★☆☆

Il ne se passe rien. Les personnages ne font que se parler, se parler à eux même, dire à moitié les choses. Le brief, de replonger Carol dans son passé, de lui donner une pause familiale et tenu. Heureusement que Chewie est là pour apporter un peu d’action, son utilisation est très très cool. Ça prouve que si on a le temps de s’amuser avec un chat c’est que le récit prend son temps. C’est peut-être lent comme rythme mais je vois difficilement quelque chose qui part dans tous les sens. Je suis même déçue de voir déjà pointer le bout de son nez la menace Kree qui va servir à apporter un peu d’héroïsme super à tout ça. Je pense que c’est pas nécessaire mais on est tout de même dans une série Marvel Comics, il en faut.

Stohl offre un récit simple, où chaque personnage a la place de s’exprimer et ou les sentiments sont très humain. Oui ça me fait beaucoup penser à Bendis et c’est pas pour me déplaire. Pacheco livre des pages, vivantes, chaleureuses, grâce au travail de Fonteriz et Meniz. Il a d’ailleurs partager ses sketchs des pages flashbacks, qu’il a un peu trop fait avait de les transmettre à Sauvage. Regardez le talon de la chaussure dans sa version et dans la versions finale montrée dans les commentaires.


Life of Captain Marvel #3 ★★★★☆☆

Si au début Carol se retrouve dans le Maine c’est parce qu’elle fait des crises de paniques. C’est bien d’en remettre une pour rappeler que non elle n’est pas en vacances et non son problème n’est pas parti. Difficile de ne pas voir le même message entre cet épisode et le récent trailer de Captain Marvel. Carol n’a pas attendu qu’on lui dise qu’avait la permission de faire les choses. Elle n’a pas attendu sagement dans un coin, comme doive le faire les petites filles. Elle n’a pas attendu d’être « sauvée », elle s’est « sauvée » elle-même et cela bien avant d’avoir des super-pouvoirs.

Le reste de l’intrigue avance de manière très, très surprenante, je vous spoile pas la fin mais j’ai un milliard de questions. C’est intéressant de voir que le rôle du mentor est un peu en train de changer. J’ai toujours lu que Carol était redevable envers Mar-Vell pour qui elle est. Que son costume est pour lui, que ses principaux alias sont pour lui d’une certaine manière. On dirait que cela est en train de changer. Oui Mar-Vell sera toujours présent dans son histoire mais il n’est pas le seul à l’avoir mis dans ce chemin, sa mère semble avoir toujours eu ce rôle de soutien quand il le fallait.

Bien évidement, on est toujours sur du très bon entre Marguerite Sauvage et Carlos Pacheco. J’aime vraiment passer de l’un à l’autre, c’est fluide dans la narration.

 

Life of Captain Marvel #4 ★★★☆☆☆

Voila c’est officiel, les origines de Carol Danvers viennent d’être rebootées. Le dernier reboot d’origine que j’ai en tête est celui de Tony Stark qui apprend qu’il a été adopté. Et dans les deux cas je me demande la même chose, « pourquoi ? ». En quoi ce reboot d’origine va avoir un impact sur la personnalité, les motivations, les décisions du personnage concerné. Alors si il y a une chose derrière le reboot de Carol, montrer que son histoire ne commence pas avec des hommes. Ce n’est pas Mar-Vell qui lui donne ses pouvoirs. Ces pouvoirs lui viennent de sa mère Kree. Mar-Vell les a juste réveillés, comme les Inhumains et la Terrigen mist. Ce n’est pas l’alcoolisme et le désintérêt de son père qui ont poussé Carol à se surpasser, cela était déjà en elle, grâce à sa mère.

C’est bien gentil mais je ne suis pas d’accord. Du moins je ne trouve pas ça très utile. Car au final tout le monde a assimilé que Carol a des pouvoir Kree que Mar-Vell a participé d’une manière ou d’une autre. Mais surtout ce n’est pas important puise que ce n’est pas dit à chaque nouveau numéro. Elle a des pouvoirs Kree, point. On ne rappelle pas à chaque fois comment Captain America a eu ses pouvoirs, il les a, on le sait, on passe à autre chose. Pour Captain Marvel c’est pareil, du moins j’ai l’impression que c’est pareil. Voila pourquoi cette partie de son reboot est pas utile.

A propos de l’autre partie du reboot, c’est une différence entre acquis et inné. Mais là aussi ça ne change rien dans le fond. Carol va continuer à montrer que rien ne lui fait peur, qu’elle peut tout faire et tout encaisser. Même si elle tombe, elle va continuer à se relever. Finalement ce reboot aura un impact sur les fans de la première heure. Les autres, qui comme moi, ont tout de suite connu Carol Danvers sous le titre de Captain Marvel, je pense que ça nous passe à 15 000 au dessus de la tête.
Il parait que ça été fait pour coller un peu plus aux origines de Carol Danvers dans le film Captain Marvel. D’accord pas du soucis.

Sinon l’histoire est bien raconté et pas inintéressante, les passages mère-fille sont vraiment très cool. Pacheco ronronne un peu sur certaines pages, c’est dommage.

Life of Captain Marvel #5 ★★★☆☆☆
Dire qu’à la base Carol est rentrée chez elle car elle faisait une grosse dépression. Elle a pas finalement eu le temps de vraiment se reposer entre : exprimer toute la colère qu’elle avait contre son père, prendre soin de son frère qui a eu un accident de voiture et a été dans le coma, combattre une soldat-machine-à-tuer d’Hala, découvrir la vérité sur sa mère, puis…perdre sa mère.
Si tout le concept du voyage initiatique, retour aux sources, découvrir qui elle est vraiment, redécouvrir pourquoi Carol Danvers est Captain Marvel et une Avengers très cool, salutaire et une bonne base de départ pour la nouvelle série de Kelly Thompson. Faut dire que depuis le départ de Kelly Sue DeConnick les séries solo Captain Marvel étaient très mouais. Je suis quand même un peu déçue par la facilité de tuer la Mari-Ell. Ce n’était pas vraiment nécessaire pour que Carol sache qu’elle est la fille de sa mère et qu’elle est une étoile, à sa manière.
Je pense que cette série est une bonne manière de découvrir le personnage. Son passé et son présent se mélangent avec habilité, son origine-story est améliorée tout en gardant les éléments connus depuis le début. Mar-Vell garde son ADN Kree pour lui, Yon-Rogg a juste activé les capacités latentes de Carol. Rien de plus mais c’est malin.
On y découvre le grand thème de Captain Marvel : Higher Further Faster et pas uniquement à l’écrit dans ce dernier chapitre. Carol est attachante avec ses qualités, ses défauts, son envie d’en avoir toujours plus, ses geekeries.
J’ai trouvé les dialogues et les voix-off très cool et grand dieu que c’est compliqué à faire des bon dialogue ! Les dessins sont doux pour les yeux et puissant quand la situation le demande. Mettez la main dessus quand ça sortira chez Panini Comics !

 

Life of Captain Marvel 

Scénario : Margaret Stohl
Dessins : Carlos Pacheco & Marguerite Sauvage
Encrage : Rafael Fonteriz & Marguerite Sauvage
Couleurs : Marcio Menyz & Marguerite Sauvage
Cover : Julian Totino Tedesco

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. laurent dit :

    « Il parait que ça été fait pour coller un peu plus aux origines de Carol Danvers dans le film Captain Marvel. D’accord pas du soucis. »
    Perso j’aime pas trop ce genre d’idées de vouloir coller aux films pour rendre soit disant le titre plus accessible aux possible nouveaux lecteurs, ça enlève la différence qu’on les titres aux films je trouve et vice versa. Surtout que c’est assez courant ces dernières années je trouve ça assez détestable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.