[Review] Mighty Thor #2 « Qui détient le marteau ? »

Après une belle entrée en matière chez Marvel Now, The Mighty Thor revient dans un tome 2 qui apportera quelques réponses aux lecteurs tenus en haleine. Le scénariste Jason Aaron est entouré d’une nouvelle équipe pour prolonger l’aventure. Voici notre review.

La review ★★★★☆

The Mighty Thor brille toujours par son scénario

Jason Aaron continue de nous montrer toute l’étendue de son talent sur cette série The Mighty Thor. Il parvient à développer l’intrigue principale autour de l’identité mystérieuse de Thor tout en nous permettant d’en savoir plus sur l’arrangement qui lie Malekith à Dario Agger. La colère d’Odin n’est pas en reste tout comme la quête d’Odinson pour retrouver son honneur.

Le rythme est parfait et l’ensemble est toujours clair même pour un lecteur comme moi qui ne connait pas le panthéon Marvel sur le bout des doigts. Ce second volume commence à nous apporter les premières réponses tout en ajoutant de nouvelles intrigues au fur et à mesure. La distillation est subtile et permet d’étoffer l’ensemble sans jamais le surcharger ni perdre le lecteur.

4 dessinateurs se penchent sur The Mighty Thor

Ce second volume de The Mighty Thor s’ouvre avec le style de Timothy Truman. Son style sombre, proche de la dark fantasy, est parfait pour nous offrir l’histoire d’un Odinson vieillissant, arrivé au crépuscule de son âge tandis que les différents mondes se meurent. Rien d’étonnant me direz-vous pour un dessinateur ayant travaillé sur la série Conan. Ceux qui comme moi ont été élevés à la BD franco-belge trouveront quelques ressemblances avec le style de Grzegorz Rosinski (Thorgal).

Quel plaisir également de découvrir Thor représentée par le style subtil de Marguerite Sauvage. Ses lignes claires, sa colorisation douce et la finesse de ses personnages se marient à la perfection avec cette histoire mettant la féminité à l’honneur. Je connaissais déjà ses illustrations en France et son travail autour de Wonder Woman. Une fois encore, je suis sous le charme.

Et puisque nous parlons de dessinatrices françaises, j’en profite pour saluer la magnifique couverture de Stéphanie Hans sélectionnée pour ce volume 2. Un choix qui représente bien plus notre héroïne que la couverture du tome 1 par Andrew Robinson.

Parmi les différentes histoires proposées dans ce second recueil, il y en a cependant une qui m’a laissé un peu dubitatif. Il s’agit des pages proposées par Rob Guillory et CM Punk. Je n’ai pas compris la présence de ce concours de biture en mode Naheulbeuk au milieu de The Mighty Thor. J’aime pourtant bien le style de ce dessinateur mais, ici au milieu de cette histoire, j’ai plutôt été refroidi, trouvant cette coupure mal choisie.

Après ces trois récits arrive enfin la suite de l’histoire principale de notre déesse du tonnerre. Russell Dauterman continue son travail de qualité, même si je reste plus sensible à sa composition qu’à son trait proprement dit. (Je ne sais pas pourquoi, quelque chose me dérange dans la barbe d’Odinson.) Bien que ne nous offrant pas de doubles-pages à couper le souffle cette fois-ci, le dessinateur nous propose néanmoins de très belles cases. On peut citer la représentation des dix royaumes le long de l’arbre monde ou les nombreux gros plans sur le visage masqué de Thor. Ces derniers nous montrent toutes les facettes de l’héroïne, implacable, blessée, émue… Son sens de la mise en images vise toujours juste jusqu’à la toute dernière case qui ne peut laisser le lecteur insensible (et impatient de lire la suite).

Plus varié que le premier volume, ce tome 2 de The Mighty Thor tient à nouveau ses promesses et continue de nous tenir en haleine en attendant la suite de cette très belle aventure.

Mighty Thor #2

Mighty Thor Marvel Now Tome 2 Qui détient le marteau ?
Scénario : Jason Aaron, Noelle Stevenson & CM Punk
Dessins : Russell Dauterman, Timothy Truman, Marguerite Sauvage & Rob Guillory
Couleurs : Matthew Wilson, Franck Martin, Marguerite Sauvage & Rob Guillory
Cover : Stéphanie Hans
13€

Basile

Images et Imaginaire : mes deux passions me scotchent souvent devant un écran ou dans des comics. Joystick sous le pouce, lunettes 3D sur le nez ou papier glacé entre les mains, je dévore tout ce que je trouve.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.