[Review] Spider-Gwen #1

Spider-Gwen est une création de Dan Slott lors de l’event Edge of Spider-Verse (2014). Elle vient d’un autre monde (Earth-65), un monde où c’est Gwen Stacy qui est mordue par une araignée radioactive lors d’une excursion scolaire. Elle développe des habilités hors-norme et décide de protéger les habitants de New-York en devenant Spider-Gwen.
Malheureusement un événement tragique conduit à la mort de (son) Peter Parker, dont elle est désignée comme responsable.
Cette série régulière Spider-Gwen de Jason Latour et Robbi Rodriguez raconte les aventures de cette nouvelle héroïne.

(Si cette série régulière existe c’est parce que le personnage a été acclamé lors de l’event par les fans qui voulaient la voir plus souvent.)

spider-gwen-1-rev-une

La critique ★★★☆☆

Je n’ai pas lu les numéros de Edge of Spider-Verse, donc je ne connais pas très bien l’historique de cette version de Gwen Stacy. Heureusement la première page propose un rapide topo sur son histoire perso, sans rentrer dans le détail de l’évent avec tous les Spidermen/Spiderwomen des autres univers.
Je trouve assez malin de ne pas nous montrer Spider-Gwen dès la première page. On commence par découvrir la menace qu’elle va devoir affronter, The Vulture. On enchaine ensuite avec une discussion entre Foggy Nelson et le Capitaine Stacy. On découvre que quelque soit le monde, J. Jonah Jameson, ici maire de la ville, il déteste ce héros costumé qui se balance dans les rues de sa ville.
Mais cela n’empêche pas notre jeune héroïne de faire son devoir, même si c’est dangereux, même si ça ne lui rapporte pas d’argent et même si elle doit délaisser sa vie perso et ne plus être la batteuse du groupe The Mary-Janes.

C’est drôle de voir des personnage que l’on connait avec des caractères complétement différents. Mary-Jane Watson, tête à claque dans toute sa superbe, Frank Castle, flic qui se fiche des règles et qui est très creapy. Seuls Matt Murdock et Foggy semblent proches des versions que l’on connait.

spider-gwen-1-rev-1

On peut reprocher à Jason Latour de ne pas prendre en considération ceux qui découvre Spider-Gwen sans passer par la lecture Edge of Spider-Verse #2. Il est dur de raccrocher les wagons des événements passer et comprendre pourquoi ce personnage est un succès. Cependant la lecture est fluide, les cases de Robbi Rodriguez et de Rico Renzi vous donnent des fractures de l’œil à chaque fois. C’est vraiment très beau.
On n’a pas l’impression de voir une copie de Peter Parker, Gwen est drôle mais d’un autre genre et on oublie assez vite qu’il existe un autre Spiderman quelque part.

spider-gwen-1-rev-2

Spider-Gwen #1 – « Most Wanted part.1 »

Spider-Gwen-1-cov Scénario : Jason Latour
Dessins : Robbi Rodriguez
Couleurs : Rico Renzi
Cover : Robbi Rodriguez

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.