[Review] Spider-Gwen #3 « Spider-Women »

Les séries Spider-Woman, Spider-Gwen et Silk se réunissent pour l’event Spider-Women.
Lors d’une visite chez Gwen Stacy, Cindy Moon et Jessica Drew se retrouvent bloquées dans un New-York qui n’est pas le leur. Leur absence n’est pas remarquée car des imposteurs les remplacent.

La review ★★★☆☆
Ce crossover Spider-Women, nous explore Earth-65 et les versions alternatives des héros de Earth-Prime, dont Jessica et Cindy. On en apprend plus sur la relation mentor/apprentie entre Gwen et Jessica. Jessica est un peu la marraine cool qui n’est pas là pour te faire la morale, ni te punir et te dire quoi faire. Elle est du genre à te poser des questions pour que tu décides toi-même ce qui est bon pour toi. Même si Gwen n’a pas confiance en elle, Jessica sait que le rôle de Spider-Woman de Earth-65 est entre de bonne main. Mais elle sait que Gwen ne doit pas oublier d’être Gwen Stacy, une ado qui a des amies qui l’aiment, et la batteuse d’une groupe de musique.

Cindy découvre une vie qui aurait pu être la sienne, mais les délire aurait tourner. Vaut mieux avoir sa vie voler mais agir du bon côté de la ligne, ou avoir une vie « normale », tout envoyer ch*er et lancer l’organisation criminelle la plus dangereuse de sa réalité ?

On apprend plus sur l’origine des pouvoirs de Spider-Gwen, sur l’organisation SILK et pourquoi il était primordial de bloquer Spider-Woman et Silk sur Earth-65. Les caméos de Mockingbird, Reed Richard sont très sympas et apportent du rythme aux 8 numéros qui forment ce crossover.

Ce crossover entre les trois femmes-araignées réuni du beau monde. Aussi bien dans les cases, qu’à la conception, même Robbie Rodriguez manque un peu. Même sis en soi les conséquences sont un peu inexistantes car tout est bien qui fini bien, à part peut-être pour Gwen. Il y a eu des rebondissements, des doutes, des révélations, une histoire globalement bien maitrisée malgré une écriture à plusieurs mains. Les changements de dessinateurs ont eu peut être été plus violents.
Ce crossover ne restera pas dans les mémoires mais le temps qu’il a duré c’était chouette et fun, et c’est un peu les adjectifs qui conviennent aux trois super-héroïnes. Donc pourquoi en vouloir plus ?

Spider-Gwen #3

Spider-Women
Scénario : Jason Latour & Dennis Hopeless & Robbie Thompson
Dessins : Bengal & Joëlle Jones & Tana Ford & Nico Leon & Vannesa Del Rey
Encrage : Bengal & Joëlle Jones & Tana Ford & Nico Leon & Vannesa Del Rey & Lorenzo Ruggiero
Couleurs : Ian Herring & Rico Renzi & Rachelle Rosenberg & Jordie Bellaire
Lettrage : Alessandra Gozzi
Cover : Yasmine Putri
22€

Paula

Je bois du thé avec Natasha. Je mange des burgers avec Rogue. Je suis secrètement amoureuse d'Elektra. Je suis sous les ordres de Captain Marvel.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. sasahara dit :

    J’apprécie que Marvel lance des séries « girly » et fun à l’image de Batgirl chez DC, et avec des personnages nouveaux créés pour l’occasion (Spider-Gwen, Silk, voire Gwenpool !!) mais difficile de reconnaitre la Jessica Drew qu’on connaissait à l’epoque Bendis ! …Il faut vraiment s’adapter sans cesse, avec les comics !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.